Extraits

Avatar du membre
Mart
Messages : 1660
Enregistré le : 06 janv. 2018, 19:29
Localisation : Belgique
Contact :

Extraits

Message par Mart »

@Elia , je ne trouve rien à redire à ton extrait ! La narration est fluide et ce début de torture bien décrit sans donner dans le gore. Les pensées qui traversent l'héroïne sonnent justes à mes oreilles et j'aime beaucoup son caractère. Mais aussi fort que celui-ci soit, on la voit mal ressortir indemne de cette rencontre.

Avatar du membre
Nascana
Messages : 1636
Enregistré le : 07 janv. 2018, 07:28
Contact :

Extraits

Message par Nascana »

@Elia je le trouve très bien ton extrait. Ce n'est de la violence gratuite et ce n'est pas gore. Bon courage pour la suite.

Lily
Messages : 570
Enregistré le : 07 janv. 2018, 12:27
Contact :

Extraits

Message par Lily »

@elia Je pense comme les autres, tu décris ce passage de douleurs avec de bons mots et de bonnes images. Rien de gore ou d?inutilement descriptif. C'est bien mené. :slight_smile:
J'ai peut-être juste tiqué sur ce passage :
>Un feu s?alluma dans le bas de mon ventre,

C'est une formulation que j'ai déjà rencontrée dans les livres, mais... liée au plaisir et au désir (passage érotique, quoi...). Et, quelques mots plus loin, tu utilises le terme caresser. C'est peut-être juste moi qui suis à côté de la plaque hein. ;) Si j'ai bien compris, ces caresses infligent à ton héroïne mille supplices semblables à d'innombrables éclats de verre qui lui laboureraient le bas ventre ? Je modifierais un ti peu cette phrase-là, donc. Bonne continuation ! Belle goutte d'eau qui fait déborder le vase !

Elia
Messages : 1346
Enregistré le : 06 janv. 2018, 13:38
Contact :

Extraits

Message par Elia »

@lily alors tu n'es pas la seule à m'avoir relevé ce point-là, la BL pour la scène entière m'en a aussi parlé. C'est bel et bien du désir (il la viole ensuite), mais c'est quelque chose que le démon lui fait subir pour rendre son supplice plus horrible encore. Je le préciserai bien, mais je n'ai publié l'intégralité de la scène ici !

En tout cas, merci beaucoup à toi, @Mart @Nascana ! :)

Avatar du membre
Mart
Messages : 1660
Enregistré le : 06 janv. 2018, 19:29
Localisation : Belgique
Contact :

Extraits

Message par Mart »

Avec plaisir @Elia! Il me tarde de me lancer dans *Brume*, mais comme j'ai dit dans ton JdB, ce ne sera pas pour tout de suite.
Je vous propose un petit passage de *Hurler à la Mort* que je viens de réécrire, beaucoup plus fort en émotions... Et justement, je me demande si je n'en ai pas trop fait (surtout pour la dernière phrase). Bref, vos avis me seront utiles je pense ;).
> Seul avec mes pensées, je me questionne sur Jess. Elle fait partie d?une espèce d?organisation qui est responsable de la mort de mes parents. Je devrais la détester pour ça, et pourtant, je ne peux m?empêcher de me sentir attiré par elle. Pire encore, peut-être (si ce n?est dans l?autre sens), je lui suis reconnaissant de vouloir m?aider à comprendre.
Jess ne tarde pas à revenir, les vêtements qu'elle avait trouvés pour moi hier, dans les bras. Elle me les tend à travers les barreaux et continue de me regarder en silence pendant que je m?habille. Je suis mal à l?aise, mais je n?ai envie ni de me retourner, ni de lui demander de détourner le regard. Je sens que j?aurais encore droit à une blague salace, et je préfère avoir une discussion sérieuse.
Alors que je viens d?enfiler le sweater, elle introduit la clé dans la serrure, mais ne la tourne pas directement.
? Pas de bêtises, d?accord ?
Ah ben je la voulais sérieuse, là elle l?est. Soyons-le aussi. Je la regarde dans les yeux et dis :
? Pas de bêtises, promis.

******

> ? Donc, si j?ai bien compris, les chasseurs sont une sorte de police double : ils empêchent les secrets des communautés surnaturelles d?éclater au grand jour, et jouent les médiateurs entre elles.
Jess hoche la tête en signe d?assentiment. Nous sommes assis à table dans la cuisine. En plus de m?être sustenté physiquement, j?en apprends pas mal sur ce qu?il s?est passé, mais? (MODIFICATION à partir d'ici)
? Ils ont quand même le bon rôle quand tu en parles, ces chasseurs. Mais je n?arrive pas à les voir comme ça.
Tout ce que j?arrive à voir, ce sont ces images d?horreur dans la tente. Elles me hantent ; je n?ai qu?à fermer les yeux pour les revoir.
? Tu accepterais de répondre à quelques questions à leur sujet ?
? Je vais faire de mon mieux pour te satisfaire.
Est-ce qu?elle le fait exprès ? Si oui, elle gaspille son énergie. Ce ne sont pas quelques sous-entendus sexuels qui changeront mon humeur. Pas alors que je pense à eux. J?ai encore le c?ur en morceaux, mais si je veux un jour guérir, il faut que je sois fort et que je sache.
? Pourquoi avoir tué mes parents, et pourquoi aussi brutalement ?
J?essaie de ne pas le faire sonner comme une accusation, mas j?ai bien conscience que mon ton est dur. Je ne lui en veux peut-être pas à elle, mais le sujet est encore loin de me laisser froid. Ce qui est très certainement un euphémisme. (dernière modif')
? Je ne sais pas.
Elle a l?air désolée. Moi aussi je suis désolé que mes parents soient morts? Sa réponse n?est pas très satisfaisante.
? Tu dois me croire, Greg. Je n?ai rien à voir avec leur mort. Je ne suis encore rien dans cette organisation.
Facile à dire mais? Il ne sert à rien de m?attaquer à elle. Jess n?essaie que de m?aider, déverser ma frustration sur elle ne servirait à rien, il faut que je me calme.
? Bien sûr? Ils sont où d?ailleurs, tes parents ? En train d?assassiner d?autres innocents ? Ou alors mes parents avaient fait quelque chose contrevenant aux règles ?
Plus agressif que prévu, mais j?ai bien rattrapé l?ironie par une vraie question, non ?
? Je ne sais pas? Mes parents ne me tiennent pas informés de tous leurs faits et gestes. Ils doivent rentrer demain, c?est tout ce que je sais.
? Donc ils pourraient bien faire partie du groupe qui m?a chassé ?
? Oui.
Elle baisse la tête. Ce que je fais n?est pas juste, mais la mort de mes parents ne l?est pas non plus.
? Tu ne m?as toujours pas dit pourquoi ils les ont tué, ni pourquoi ils m?ont épargné. Enfin, ça ils n?avaient eux-mêmes pas l?air de très bien savoir pourquoi ils l?avaient fait?
? Écoute, je ne peux rien te dire avec certitude. Ils ont peut-être enfreint une règle. Tout ce que je sais, c?est que les chasseurs n?agissent jamais sans raison. Il y a bien sûr, comme dans tout groupe, des extrémistes, des fanatiques, mais ce sont des cas isolés. Or tu m?as décrit un groupe assez conséquent.
Elle contourne encore la question? Je vais la lui ?
? Et arrête de me regarder comme ça ! Je fais du mieux que je peux pour t?aider. Tu oublies peut-être que tu as failli me tuer hier soir ? Tu veux que je te dise quoi ? Que tes parents ont mis en danger le secret ? Qu?ils ont fait des choses illégales ? J?en sais rien bordel !
Je ne dis rien, elle a raison. Je détourne le regard face à sa colère. Je me suis laissé emporter, j?ai honte.
? Désolé? Je? C?est juste que je ne comprends rien à tout ça. Ma mère était une bonne personne. Quant à mon père? Il a toujours été très droit. Je ne sais pas pourquoi eux, je veux comprendre. Pourquoi eux ? Pourquoi moi ? Je?
Les larmes coulent sur mes joues, c?en est trop pour moi. Je me sens complètement perdu. C?est la deuxième fois que je pleure devant elle, mais je m?en fous. Je n?ai pas envie d?être fort ou de le paraître. Je veux ma maman.

Avatar du membre
Nascana
Messages : 1636
Enregistré le : 07 janv. 2018, 07:28
Contact :

Extraits

Message par Nascana »

@Mart c'est vrai que la dernière phrase, peut paraitre bizarre mais je trouve que ça s?intègre bien. Le héros n'a pas fait son deuil. Je sais combien ça peut être difficile et ça ne m'étonne pas qu'il pense ça.

En tout cas, ça donne envie de connaitre l'histoire.

Avatar du membre
EryBlack
Messages : 959
Enregistré le : 26 déc. 2017, 17:16
Localisation : À l'auberge d'Azar Kazara
Contact :

Extraits

Message par EryBlack »

Bon j'ai commenté aucun extrait, ça ne va pas du tout...

@Mart Ouah, c'est cool cette utilisation de l'ellipse entre les deux parties de ton extrait, de cette façon les explications qu'il a pu y avoir sont résumées et c'est plus efficace :) Et alors, puisque tu t'interroges au sujet de l'émotion dont est chargée cette scène, j'ai quelques remarques. Déjà "il me reste *quelques* questions" avant d'évoquer le meurtre de ses parents, ça me paraît bizarre. "Quelque" est très proche de "quelconque", je pense qu'il faudrait utiliser un autre terme. De manière plus générale, pour moi c'est chouette qu'il y ait une montée en puissance de l'émotion au fil de l'extrait, mais il faut que tu la prépares dès le début. Là en l'état, je ne sens pas ton héros assez à fleur de peau pour fondre en larmes comme il le fait. "le sujet est encore loin de me laisser froid", c'est trop réducteur comme formulation, je trouve. Ses parents sont MORTS ! Je sais pas depuis combien de temps, c'est difficile de commenter sans avoir le contexte, mais quand même. Je pense que dans une telle scène, il faut te demander ce que ressent le héros et accorder à cela plus d'importance qu'au fait de passer des informations (comme quand Jess l'avertit que ses parents rentrent demain, etc.).
Je ne sais pas comment synthétiser mon avis, mais je ne crois pas que tu en aies trop fait ; simplement, pour que ça n'ait pas l'air de sortir de nulle part, il faut qu'on sente venir les larmes au fur et à mesure. (ou bien ça arrive d'un seul coup, mais, il y a quand même une manière de préparer ça, là tel quel Greg a beau *dire* que la mort de ses parents le heurte, je ne *sens* pas suffisamment.)

@Elia Bon, scène de torture qui mène à un viol, c'est clairement le genre de truc que je préfère éviter - désolée, je suis sensible à ces choses-là. Mais j'ai quand même lu rapidement et il y a une chose que je trouve bizarre : avant qu'une "force pesante la cloue soudain au sol", elle a l'air extrêmement détachée. Elle ne sait pas qu'elle va se faire torturer ? Entre rester de marbre aux yeux de ses ravisseurs et se sentir assez détendue pour se dire "Décidément, ma mémoire me joue des tours", il y a quand même une grosse différence je trouve. Mais là encore, sans le contexte, difficile d'être sûre de la pertinence de ce que je raconte >< désolée si je tombe à côté.

@ClaireDeLune Bon je vois que tu es en PaNo donc désolée pour la remarque sur la forme, mais je te conseille de faire attention à ton emploi du passé composé qui tranche un peu avec le reste, notamment là : "J?ai pris un siège sans y être invitée. Stahl à fait claquer l?écran en l?enroulant." Autre détail : "Le Sénateur regardait l?océan, ce qui fait que je lui tournais le dos." ce n'est pas plutôt lui qui lui tourne le dos ?
Sinon pour l'ensemble, je pense qu'Isa t'a donné une bonne piste pour essayer de cibler ce qui te paraît moins naturel ! S'intéresser au caractère du Sénateur et sa façon de parler devrait t'aider. Ta narratrice a l'air d'avoir un caractère très entier, c'est peut-être donc une question d'équilibre avec les personnages secondaires :) (Tiens d'ailleurs Cricri a publié un nouvel article de conseils là-dessus !) Sinon ce dialogue a le mérite d'être efficace : le décor est rapidement dressé (ça a l'air super joli !) et les infos échangées sont bien précises, pas de digression à déplorer. Je pense vraiment que le "problème" (et encore, c'est un grand mot) devrait s'arranger facilement si tu prends un moment pour réfléchir au personnage du Sénateur. Est-ce qu'il est vraiment aussi taquin et "familier" dans son expression, et si oui pourquoi, et dans ce cas-là est-ce que ça ne vaudrait pas le coup d'en rajouter une couche, ou est-ce qu'au contraire... Bref, courage, tu tiens le bon bout !

Elia
Messages : 1346
Enregistré le : 06 janv. 2018, 13:38
Contact :

Extraits

Message par Elia »

@eryblack : alors disons qu'elle essaye de se détacher de ça, donc cet effet est voulu mais si tu l'as souligné, il y a peut être une chose à clarifier en effet. Et ne t'en fais pas, c'est pour cette raison que je l'ai signalé avant, pour permettre à ceux que ça gêne de ne pas lire :)

@Mart : le premier passage est nickel, par contre il y a quelque chose qui me titille pour le deuxième. Au début, quand il interroge brutalement Jess sur la mort de ses parents, j'ai trouvé le héros trop froid, trop détaché. Certes la montée en puissance de l'émotion fonctionne bien après, mais là je trouve que quelque chose manque.
Mais il s'agit juste du début du passage, le reste fonctionne très bien :)

Lily
Messages : 570
Enregistré le : 07 janv. 2018, 12:27
Contact :

Extraits

Message par Lily »

@mart Yep ! Ce que j'ai préféré dans cet extrait, c'est la fin de la 2ème partie, justement. Et la dernière phrase ne me dérange pas du tout, c'est une pensée tout à fait normale vu la situation ! (Je me rappelle le précédent extrait, quand tu décrivais la mort de ses parents.)

Je pense, comme @EryBlack et @Elia, que tu devrais amener cette fragilité dès le début de la deuxième partie. Avant le dialogue, ou dans la première phrase du dialogue. Un truc genre une pensée où il se fait violence pour ne pas craquer, pour ne pas lui montrer à quel point il se sent encore brisé. Ça ferait écho à la montée en puissance de l'émotion et au craquage final.
>? Il me reste quand même quelques questions.

Peut-être reformuler cette première phrase. Par exemple " J'en reviens toujours à cette nuit. Elle me hante. C'est plus fort que moi. Et... je ne comprends pas. J'ai beau me forcer, ça n'a aucun sens. J'ai besoin d'en reparler avec toi. Aide-moi à comprendre."
Un truc dans le genre. Ou pas hein.
(Et c'est vrai que c'est top ce bond dans le temps entre ces 2 parties, bonne idée !)

Tu me diras quand je pourrai commencer la lecture sur FPA ;) (tu avais dit que c'était mieux de laisser passer le PAcno.)

---
**La réponse + l'extrait, ça va faire un long post... Désolée !**

Pour ceux qui liront (merci !) j'ai des doutes concernant ce passage. :thinking: :s
- Ce n'est pas une anecdote trop niaise pour souligner un quotidien pénible et injuste ?
- Il n'y a pas d'incohérence au niveau des temps ? Comme c'est un souvenir relaté dans un récit imparfait/passé simple, je me suis retrouvée avec de l'imparfait et du plus-que-parfait. Ça reste logique et fluide à lire ?

(Pour info, les Loups et les Perles sont tous des humains, mais avec leurs caractéristiques propres.)

>Depuis un an, onze lunes et vingt-trois jours, Alaée appartenait au clan Guil?Foley.
Elle n?y était pas heureuse, elle ne pouvait se permettre d?y être elle-même. Et comme elle refusait de se modeler à l?image des autres membres, elle était incapable d?y trouver sa place.
Elle passait donc son temps à se tenir à l?écart, en retrait des autres, et prenait soin de cacher ce qu?elle pensait de leurs actes et du mode de vie qu?ils lui imposaient.

[...] *Petite coupure pour raccourcir.*



>Alaée se rappelait encore de ce jour où elle s?était profondément entaillée la paume. C?était lors d?une énième semaine de corvée cuisine, alors qu?elle épluchait des pommes de terre.
Le torchon qu?elle avait pressé à la hâte sur sa plaie s?était rapidement imbibé de sang. Catastrophée, à deux doigts de perdre connaissance et de rejoindre le couteau ensanglanté dans le seau des épluchures, elle avait quitté précipitamment son poste. Elle ne supportait plus la vue du sang, sa respiration s?était vite emballée. Elle s?était excusée auprès de ses camarades de corvée en enserrant un deuxième torchon autour de sa main. Il lui fallait rejoindre l?aile des soins, un soigneur devait refermer cette entaille.
? On ne peut pas te dire non, avait répondu Douce, une jeune Louve qui ne résidait au domaine qu?en hiver.
? Elle a raison, avait ajouté un autre Loup de l?équipe, tu pisses le sang, tu vas en mettre partout.
? Et puis, le stock de torchons n?est pas inépuisable, avait surenchéri Douce.
? Mais t?as intérêt à faire vite ! avait repris le garçon. C?est pas une excuse pour se débiner. T?avais qu?à être plus concentrée, aussi !
Elle les avait ainsi abandonnés une petite heure. Elle n?aurait pu être plus rapide.

>Quand elle était revenue, essoufflée d?avoir couru, la main enroulée dans un bandage, aucune marque de sympathie ne l?avait accueillie.
Elle avait tenté de tenir sa cadence habituelle, mais c?était peine perdue. Sa plaie, bien que cicatrisée, était encore rose et extrêmement sensible. La moindre pression était douloureuse et sa main était restée légèrement engourdie par la rune de soin qu?on y avait tracée.
Quelques exclamations de douleur lui avaient échappé, mais, sous les regards accusateurs des autres, elle s?était abstenue de se plaindre. Et n?avait même pas envisagé à demander d?être remplacée quand était venu le moment de manier le presse-purée?

>Lorsqu?il était devenu évident que le repas aurait du retard à cause d?elle ? et que se contenter de l?houspiller ne la ferait pas avancer plus vite ? les trois autres membres de l?équipe s?étaient décidés à l?aider.
Un retard dans le service aurait mené à une sanction groupée. Pour l?intendant du domaine, seul comptait le respect des règles. Une blessure, si grave soit-elle, n?était pas une excuse valable pour justifier une attente prolongée à table. Le souper devait être servi à dix-neuf heures trente tapantes. C?était une règle.

>Grâce à cette tardive mais bienheureuse aide, l?échéance avait pu être respectée. Mais, au moment de débarrasser, tous avaient filé, l?abandonnant à cette déplaisante corvée.
? C?est une juste compensation, avait dit Douce devant son air dépité. Après tout, ta maladresse nous a imposé un travail supplémentaire. Que cela ne se reproduise plus. Sois plus méthodique, à l?avenir. Ce genre de situation ne t?attirera que des inimitiés dans le clan. Sur ce conseil, je te laisse.

>Belle camaraderie?

[...] *Petite description de Douce que j'enlève pour raccourcir.*

>Seule, la jeune Perle avait mis trois fois plus de temps que d?habitude pour tout débarrasser. Elle s?était attirée les foudres de l?équipe en charge de la vaisselle et s?était faite traiter d?empotée par le soigneur du domaine quand elle était revenue vers lui. À force de mouvements, sa plaie s?était rouverte. **(Remarque -> Je n'aime pas cette phrase, mais ne vois pas comment la changer.. grrr...)**
En échange d?une tâche de lessive cumulée à sa corvée cuisine le surlendemain, l?intendant avait accepté de lui laisser un jour de repos. Le soigneur l?avait conseillé, pour laisser à sa plaie le temps de correctement cicatriser.

Avatar du membre
Mart
Messages : 1660
Enregistré le : 06 janv. 2018, 19:29
Localisation : Belgique
Contact :

Extraits

Message par Mart »

Merci à tous pour vos commentaires, je vais essayer de mieux amener ça!
@Lily j'ai justement recommencé la publication de HalM, là les deux premiers chapitres sont disponibles, le troisième le sera bientôt normalement.
Pour ce qui est de ton passage... Je trouve très drôle que tu dises "petite coupure pour raccourcir" avant qu'elle se coupe xD .
L'anecdote me semble bien, elle illustre bien un quotidien difficile qui rongera petit à petit le moral de ton héroïne.
Pour la phrase que tu n'aimes pas, je te proposerais bien "La magie a ses limites aussi, et, à force de mouvements, la plaie était venue à bout de celles de la rune." (Oui, j'aime les phrases compliquées, ça n'ira probablement pas... Mais l'idée de limite de la magie est bien, non? :D )
Je n'ai pas relevé les fautes de frappe, mais si tu veux je te les envoie en privé ;).

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité