Parole de PArsonnages #12 - Diane

Répondre
Avatar du membre
Audrey Lys
Messages : 5331
Enregistré le : 30 août 2018, 14:27
Contact :

Parole de PArsonnages #12 - Diane

Message par Audrey Lys »

Image


Salutations, les Plumes ! Ici The Pighead et on se retrouve pour une nouvelle interview (oui, enfin, j'ai envie de dire) ! Aujourd'hui, la personne qui a décidé de nous accorder quelques mots est, comme la plupart des gens précédemment interviewés, quelqu'un de spécial, tellement spécial que je porte actuellement une armure pour me protéger. Je commence à comprendre pourquoi LionneBlanche a pris des vacances, mais l'amour du risque m'aidera à triomp-oh, la voilà.
Va ouvrir la porte.
Bonjour, bonjour, Diane, merci d'être venue. Je vous en prie, installez-vous.
S'installe à son tour.

Bien alors, merci de nous avoir accordé cette interview. Pour entrer dans le vif du sujet, de quelle œuvre êtes-vous issue ?


Bonjour à vous. Il semblerait que je sois issue de la Table des Sept. Néanmoins, je ne sais si ce titre a encore un sens aujourd'hui, si tant est qu'il en ait eu un jour ?
(Elle penche la tête légèrement de côté)
Nous n'avons jamais été sept. Et je m'interroge encore sur la pertinence de la présence de certains invités...

Ça, c'est subjectif, je vous dirais bien, on parle de littérature, après tout... on va aborder des questions un peu générales sur vous. D'abord, selon vous, quelle est votre plus grande qualité ? Et quel est votre plus grand défaut ?

Voilà une bien étrange question... C'est amusant, vous me faites penser à certains membres de la Table des Sept, qui ne savent pas toujours quoi dire, et qui pourtant disent quand même. Enfin, je suppose que vous n'avez pas d'autre choix que de me la poser ? (Un léger rictus nait au coin de ses lèvres, avant qu'elle n'hoche la tête) Bien, laissez-moi donc vous rendre ce service. Je crois que ce qui me définit le mieux serait sans doute ma détermination. Certains vous diront que cette détermination peut parfois me mener vers des chemins un peu... sombres. Certains diront que je peux être cruelle. Mais ces gens-là ne seraient sans doute plus en état de vous le dire aujourd'hui. Alors, je vous laisse la liberté de croire ce que vous souhaitez.

Déglutie légèrement.
P'tain, heureusement que j'ai cette armure, ouaip...

Trop... trop aimable, héhé. Quel est votre âge ? Si c'est pas indiscret.


Vous vous rendez vous-même compte que c'est indiscret, j'imagine que c'est un début. Je répondrai seulement que je vis depuis assez longtemps pour savoir ce que je dois faire pour vivre de nombreuses années encore. (Elle s'avance légèrement sur son siège, sa main blafarde tapotant l'accoudoir à un rythme soutenu) Et croyez, Madame, que j'ai bien l'intention de vivre plus longtemps que tous ces fous assis autour de cette Table.

C'est... déjà une bonne réponse. Quel est votre signe astrologique ?

Mon signe... (L'un de ses sourcils blancs grimpa haut sur son front) Quelle est donc cette chose ? Je crois que ce dont vous parlez n'existe pas dans le monde dans lequel je vis. Mais croyez que j'en suis navrée. Cela m'a l'air très... intéressant.

Oh, ça l'est. Perso, je ne m'y connais pas trop mais c'est intéressant.
Semble redevenir un peu plus calme grâce à ça.
Quel est votre animal totem/préféré ?


Voilà une question qui mérite réflexion. Si je devais vous répondre d'un point de vue pratique, je dirais sans doute le chien. Un animal dévoué, servile. Nous manquons toujours de bêtes obéissantes, ne croyez-vous pas ? (Elle marque une pause, ses yeux pâles se perdent dans le vide) Mais si je devais vous répondre selon mon goût profond, je dirais sans hésiter le serpent. Sa beauté, sa froideur, n'ont d'égal que son efficacité. Un animal magnifique, vraiment. Les fauves et les félins, en comparaison, sont des animaux vils, indignes. Ne trouvez-vous pas ?

Tous ceux que vous venez de citer, je les préfère quand ils sont loin de moi en général, de toute façon. Quelle est votre couleur préférée ?
Et je sens que j'ai déjà une petite idée de ce qu'elle va me répondre...


Le blanc et le bleu sont les seules couleurs pures que je puis supporter. J'ai toujours vécu avec, j'ai grandi avec, et je ne porterai jamais qu'elles. Les autres couleurs sont chaudes, vives. J'ai grand peine à supporter leur vue, mais je m'en efforce. (Elle détaille son interlocutrice d'un regard polaire)

Ah, bah, non, en fait, j'avais aucune idée.
Tente de ne pas montrer que bon, sous l'armure, c'est un peu le stress, quand même.

C'est toujours bien. Quel est votre élément préféré ?


Oh, vous êtes donc renseigné(e) sur la magie de mon monde ? Je ne m'attendais pas à un travail si approfondi de votre part, je dois avouer que je suis flattée. (Le léger sourire en coin revint déformer ses lèvres pâles) De tous les éléments, celui qui m'apparait le plus utile au monde et aux sociétés est naturellement le Chaos. Après tout, la destruction est nécessaire à toute vie, n'est-ce pas ?

Tout comme la Création. C'est une histoire de balance, comme pour tout, il n'y a pas l'un sans l'autre. Quel est votre groupe sanguin ?
Là, j'avoue que niveau rattrapage, ça a été excellent, bravo, Pighead !


Mon groupe sanguin ? Voilà encore une question qui me laisse légèrement perplexe. (Ses yeux furent soudain traversés d'une lueur lugubre) Je suis de ceux qui n'ont pas peur de regarder le sang. Que ce soit celui des autres ou le mien, cela n'a pas grande importance. Tant que l'objectif est atteint. (Elle s'interrompt pour regarder son interlocutrice) Mais à vous regarder, j'ai l'impression que ce n'est pas là la réponse que vous attendiez ? En ce cas, je m'en excuse sincèrement.

Non, ce n'était pas la réponse que je pensais que ça allait être... mais c'est pas grave, après tout, le but, c'est pas de faire répéter 100 000 fois la même question. Bref ! Y a-t-il un proverbe qui, selon vous, vous définit bien ? Ça peut être de n'importe qui, que ce soit quelqu'un qui vient de votre monde ou pas.

"Le miroir ne reflète que ce qui lui fait face". La femme qui m'a élevée me l'a répété tant de fois qu'encore aujourd'hui, je n'entends que cela.

C'est mignon... quand vous mangez, vous préférez le sucré ou le salé ?
Woaw, là, on est dans un moment où tout semble bien aller, espérons que ça continue, que je perde pas une partie de mon corps en chemin !


Sachez d'abord que je mange très peu, mais lorsque je mange, il s'agit uniquement de m'apporter la force nécessaire pour diriger mon royaume. Je mange uniquement de la viande, saignante de préférence. L'absence de viande est, je crois, peut-être l'unique chose au monde capable de causer ma perte...

Hoche la tête.
Eh bah, dommage que ces interviews soient pas canon, sinon Jade et tout le gang aurait pu trouver un moyen.

J'aime beaucoup la viande saignante, moi aussi ! Pour rester dans le champ culinaire, pain au chocolat ou chocolatine ?

Je suis ravie que nous partagions un point commun. (Le rictus glacial fait son retour) Quant à votre question, je m'interroge d'abord quant à l'utilité de mettre du chocolat dans un pain, mais j'imagine qu'il s'agit là encore d'une particularité de votre monde. La deuxième chose que vous citez m'est étrangère. Votre monde semble d'une inutile complexité... Alors, par défaut, sans doute serait-ce le pain au chocolat.

Tente de rester cool et d'ignorer ledit rictus.
Et encore, vous ne voyez pas le reste, ce n'est juste qu'un petit truc, tout est tellement compliqué, honnêtement... je m'égare. Y a-t-il un instrument de musique que vous aimeriez apprendre, si vous en aviez l'opportunité ?


Voilà une question que je ne m'étais jamais posée. (Elle glisse une main rachitique sous son menton d'un air pensif) Je crois que je choisirais le violon. Il y a quelque chose de grandiose dans le tragique du violon, ne croyez-vous pas ?

Je préfère le piano. C'est tout aussi grandiose, mais les sons sont encore plus sublimes. Après, oui, le violon, c'est très bien ! Sans transition, avez-vous déjà consommé des produits illicites ?

Voilà une bien drôle de question à poser à une reine... Cela me semble pourtant évident : personne n'a le pouvoir de m'empêcher. Un produit illicite entre mes mains n'est plus un produit illicite. C'est aussi simple que cela.

Lève un sourcil sous son armure.
Eh bah, j'imagine que vous deviez bien vous amuser... quelle est votre profession ? Vous pouvez aussi inclure vos précédentes dans le lot, si vous en avez.


Je suis la reine des Ospales. (Elle s'interrompt, comme si elle se souvenait soudain de quelque chose d'important)Officiellement, mon époux est le souverain légitime, mais dans les faits, il semblerait qu'il préfère me laisser la charge de gouverner. Voyez-vous, je crois sincèrement que nous ne naissons pas tous avec les capacités pour régner. Je les ai toujours eues. C'est pourquoi, même lorsque je n'étais que simple princesse, il m'a toujours paru évident que je monterai un jour sur le trône.

Hoche la tête.
De ce que j'ai vu, j'ai pas l'impression que ça le passionne, en effet... mais bon. En parlant de liens familiaux, vous pouvez un peu nous présenter les membres de votre famille ?
J'pourrais très bien passer ces questions, mais bon, faut que l'interview se déroule normalement...


J'aurais imaginé que les membres de ma famille étaient assez... reconnus pour m'éviter toute présentation, mais vous semblez néanmoins y tenir, alors je vous ferai cette faveur. Vous me pardonnerez pour cet écart, mais je ne présenterai que ma famille au premier degré. Je crois que nous sommes tou(te)s deux trop occupé(e)s pour nous permettre la présentation d'une dynastie toute entière. Alors, mon époux est le roi Léon des Ospales. Et j'ai donné naissance à mon unique héritière, Jade. Cependant, je l'ai écartée du trône puisque je l'ai envoyée épouser le roi d'un royaume voisin. Naturellement, il est toujours important de s'assurer de la prospérité de sa famille.

Eh bien, c'est déjà tout à fait bien comme ça. Quelles sont vos relations avec votre famille ?
Et là, je sais quelle réponse je vais avoir, clairement !


(Elle esquisse une moue faussement désolée) Ma chère... fille vous dirait sans nul doute que nos rapports sont plutôt froids. Je répondrais à cela que j'ai toujours fait tout ce qui était en mon pouvoir pour offrir les clés de la réussite à ma descendance. Mes rapports avec mon époux, en revanche... (Elle fixe longuement le sol comme s'il était plus intéressant que cette discussion) sont inexistants. Et je ne les désirerais pas autrement.

Voilà, exactement la réponse à laquelle je m'attendais !
Ah, ça arrive, j'ai envie de vous dire... pour rester encore un peu plus dans le thème, quel fut votre premier amour ? Est-ce que ça a toujours été le roi Léon ou quelqu'un d'autre ?


(Un petit rire glaçant s'échappa de sa gorge) Croyez-vous réellement que j'ai épousé le roi Léon par amour ? Votre naïveté pousse à l'admiration, je dois avouer. Je n'ai pas de premier amour. Et je n'aurai pas de dernier.

Mh... oui, je vois. Bon, bon, bon... changeons de sujet. Quelle fut votre plus grosse bêtise d'enfance ? Celle dont vous vous souvenez, en tout cas.
Et j'espère que ça pourra détendre l'atmosphère, parce que là, putain...


Bêtise ? Ainsi donc, vous me demandez de citer une action bête que j'aurais commise ? (Ses yeux s'écarquillent légèrement de surprise) Je ne sais pas si je puis qualifier cela de bêtise, mais pendant ma jeunesse, j'ai dû mener un enfant à la guillotine. Pour des raisons que je ne divulguerai pas. Je ne sais si vous qualifierez cela de bêtise, mais c'est une chose que j'ai regretté... pendant un certain temps.

S'interrompt pendant quelques secondes, parce que très clairement, ça n'a pas détendu l'atmosphère.
D'accooooooord... euh, votre meilleur souvenir ?


Lorsque mon époux m'a annoncé qu'il me laissait les rênes du royaume. Enfin, quelqu'un avait compris, reconnu, apprécié ma véritable valeur. C'est d'ailleurs sans nul doute l'unique acte courageux que mon époux ait jamais réalisé.
Pouffe légèrement de rire en entendant ça.

Ah, j'imagine... inversement, quel est votre plus grand regret ?

(Elle a cette fois-ci l'air sincèrement étonné) Dois-je avoir un regret ? Non. Il semblerait que je n'en ai pas. Tout ce que j'ai fait et réalisé durant mon existence a poursuivi un objectif précis, que je n'ai jamais échoué à atteindre. Mêmes les plus grandes horreurs - surtout les plus grandes horreurs - ont un sens.

Le fait que j'arrive à l'étonner avec des questions comme ça n'est pas suspect du tout, bien sûr...
Vu cette réponse, c'est p'têt un peu inutile de poser la question suivante mais... votre plus grand traumatisme, si vous en avez un ?


(Son sourire presque inexistant refait surface, amer) Je ne sais s'il s'agit d'inquiétude de votre part. Si c'est le cas, permettez-moi de vous libérer immédiatement de ce poids : toutes les sources de traumatisme ont été à ce jour éliminées.

Eh bien, heureuse de l'apprendre !
Après, faut le dire vite...
En parlant de choses rendant les gens heureux, avez-vous une technique pour vous détendre après une dure journée ? Dites-nous tout, je suis sûre que ça pourra en aider certains !


Hm. Lorsque j'étais dans mon palais en Ospales, après une longue journée de labeur, j'avais pour habitude de descendre dans les cachots. Puisque nous en sommes aux confidences, je dois vous avouer qu'il m'est agréable de... converser avec les prisonniers. L'air frais et humide des geôles a toujours eu chez moi un effet apaisant immédiat. Néanmoins, depuis que je suis logée au palais d'Indeya, je dois me passer de cette source d'apaisement. J'ai appris récemment qu'il n'y avait pas de prison dans ce château. Ne trouvez-vous pas cela étrange ?

Je sais pas, je ne suis pas très... douée en châteaux.
Et c'est pas avec cette discussion que je vais avoir envie de l'être...
Vous m'avez parlé plus haut d'un objectif à atteindre et la question que je vais vous poser est pas très éloignée de ça : quel est votre plus grand rêve ? Est-ce ledit objectif ou quelque chose de différent ?


Comme vous semblez l'avoir deviné, les deux sont intimement liés. Pour commencer, je souhaiterais simplement que ma chère fille comprenne enfin le sens de l'enseignement que j'ai tenté, par tous les moyens, de lui inculquer depuis sa plus tendre enfance. Malheureusement, il semblerait qu'à ce jour, le message n'ait pas été correctement intégré.

J'le savais... j'sais pas si c'est une bonne chose, tho.
La question suivante est au sujet de votre plus grand but dans la vie, je ne prends pas trop de risques à imaginer que c'est pareil ?

Vous ne prenez pas trop de risque, en effet. C'est l'une des raisons pour lesquelles vous vous leurrez, me semble-t-il. Voyez-vous, si ma chère fille arrivait à saisir l'importance de mon enseignement, alors nous pourrions, elle et moi, atteindre cet objectif. Ensemble, nous règnerions sur la moitié du Continent.

Oh, non, je ne prends pas trop de risque. Des fois, certaines situations demandent à ne pas en prendre trop... quelle est votre plus grande passion dans la vie ?

(Elle la fixe longuement de ses yeux vides avant de répondre) Toute ma passion s'exprime dans mon contrôle. Avoir le contrôle, c'est effleurer la perfection.

Bien sûr, bien sûr...
Sue sous son armure parce que bon, se faire observer comme ça, c'était pas le meilleur truc au monde.
Alors, cette question demande un peu d'imagination : s'il vous était possible de sortir de votre univers, où est-ce que vous iriez ?


Si j'étais forcée de me rendre dans votre monde étrange, j'imagine que j'irais dans un royaume qui a besoin d'un léger... redressement. Dans un pays qui manque de fermeté. J'ai entendu parler d'une mystérieuse contrée qui correspondrait parfaitement à cette description. Il me semble que vous l'appelez la "Suisse", c'est bien cela ?

Tousse de façon incontrôlée après avoir entendu ça et doit prendre quelques secondes pour se reprendre.
Oh, euh, vous savez... si je prenais pour mot comptant tout ce que tout le monde dit, tous les pays du monde sans exception manquent de fermeté ! Même si la Suisse, bon, voilà... bref. Qu'est-ce que vous pensez de votre auteur.e ?


Ah, mon auteure... J'aurais préféré ne pas aborder ce sujet fâcheux. En plus d'être traversée d'idées farfelues et indécentes, je dirais qu'elle souffre malheureusement de la même tare que votre "Suisse" et que ma propre fille. Elle manque cruellement de... rigueur.

Du coup, j'imagine que ce sera dangereux de les faire se rencontrer... ah, bien-aimée séparation multiverselle, heureusement que t'es là, ça nous empêche des trucs embêtants...
Très bien. Les questions générales ont toutes été abordées, mais il y a quelques questions un peu plus spécifiques que j'aimerais aborder avant de terminer cette interview. On a déjà parlé de ce que vous faites pour vous détendre quand la journée est dure, mais de façon plus étendue, à quoi ressemble une journée ordinaire pour vous ?


(Elle fronce un sourcil) Vous me posez cette question comme si une reine pouvait connaitre ne serait-ce qu'une seule journée "ordinaire". Alors, de quoi sont faites mes journées ? De toutes les tâches qui incombent à une reine. Je vous demanderai de croire que la concentration des pouvoirs entre mes mains suffit à combler mes journées.

Déglutie encore.
Je veux... bien le croire. Autre question : comme vous me l'avez dit tout au début, votre plus grand défaut est que les gens vous perçoivent comme cruelle, eh bien, cette question peut montrer autre chose. Pouvez-vous me parler d'une action en particulier qui a beaucoup aidé votre peuple ?


Toutes mes actions ont pour but d'aider mon peuple. Ironiquement, seul lui semble aveugle à tous mes efforts. Récemment, il a cultivé cette drôle d'idée de croire que la résistance était la solution contre mon gouvernement. (Une étincelle dure se reflète dans ses yeux couleur diamant) Lorsqu'il ne restera plus un seul de ces dégénérés, ils comprendront à quel point ils avaient tort.

Sérieusement... oh, heureusement qu'on en est à la dernière question. Je fais ça et après, je pars prendre des antidépresseurs...
Très... bien. Ma dernière question sera simple : j'ai pu remarquer durant ma lecture que vous et Kiryana, vous semblez bien vous connaître et que la voir vous avait procuré de la satisfaction. Quels sont ou ont été vos liens, basiquement ?


De la satisfaction ? (Elle a détaché chaque syllabe avec une lenteur agonisante) Je crains que vous ayez mal lu. Je la connais depuis de nombreuses années. Elle est un visage familier. Rien de plus, rien de moins.

Ça m'arrive de mal lire. Bon. Je vais pas vous déranger plus longtemps, c'est la fin de notre interview. Je tiens à vous remercier pour votre patience et pour avoir accepté cet entretien !
Et moi, je vais aller retirer cette armure avant de fondre. Et partir prendre des vacances dans le Multiverse... j'pourrais aller dans "Homestuck". J'ai entendu dire que c'était pas mal pour les vacances...



Voilà pour l'interview de Diane ! Merci à @The Pighead qui a réalisé l'interview (au péril de sa vie), @Rimeko pour la magnifique et perfectionnée illustration, @Modeste Contesse pour nous avoir prêté les mots de son personnage et @Louison- qui a proposé le personnage !

Avatar du membre
The Pighead
Messages : 112
Enregistré le : 04 juil. 2020, 19:38
Localisation : Hauts-de-France
Contact :

Re: Parole de PArsonnages #12 - Diane

Message par The Pighead »

Je tiens à indiquer que si on doit réinterviewer un perso comme elle, je prétexte une maladie et je laisse un.e de mes OCs le faire ! En plus, l'armure, ça tient chaud, j'ai pas envie de la porter à chaque interview !

(et un merci en retour à Audrey pour m'avoir donné le privilège d'entrer dans l'équipe. En tant que fan de cette série, c'était un plaisir de pouvoir faire cette interview et j'espère que d'autres s'ensuivront ! Et merci également à Contesse pour avoir participé au délire, ce fut très très sympa)

Avatar du membre
Rimeko
Messages : 2888
Enregistré le : 06 janv. 2018, 19:09
Localisation : Picardie (parfois)
Contact :

Re: Parole de PArsonnages #12 - Diane

Message par Rimeko »

@Rimeko pour la magnifique et perfectionnée illustration
C'est pas du tout parce que j'ai envoyé quatre versions "terminées" différentes au cours de l'élaboration de cette interview, hein ? :laughing:

Et bravo à PigHead pour son courage haha, j'ai lu le chapitre où apparaît Diane et je me suis fait la remarque que, décidément, celleux qui proposent les personnages ont l'air de vouloir du mal à nos interviewers :tears-joy: Bien joué pour les réponses en tous cas Contesse, on reconnaît parfaitement Diane même dans ce cadre... hum, atypique !
(au passage Conts, j'peux t'envoyer la version HD du fanart hihi)

Avatar du membre
Modeste Contesse
Messages : 594
Enregistré le : 09 févr. 2021, 11:29
Localisation : Dans mon palais maudit
Contact :

Re: Parole de PArsonnages #12 - Diane

Message par Modeste Contesse »

Wow. Ce fanart est si beau, je suis charmée ! Merci beaucoup @Rimeko <3 (Oui évidemment je veux bien la version HD ahah, et tu as dit que tu as fait d'autres versions ? Je serais curieuse de les voir si ça ne t'ennuie pas ^^). En tout cas, le dessin est très beau, les traits très fins, je l'imagine tout à fait comme ça, c'est fou ! :flushed:

Merci à @The Pighead pour avoir pris de son temps pour cette interview, je me suis beaucoup amusée dans cet exercice, c'était un vrai plaisir ^^ (Et contente si on reconnait bien le personnage, ahah). Les échanges étaient vraiment très amusants ! Et désolée si tu as craint pour ta vie, Pighead, mais tu l'as voulu :p

Et naturellement, merci à toi @Audrey Lys d'avoir organisé tout ça ;)

Avatar du membre
Louison-
Messages : 230
Enregistré le : 04 mars 2021, 14:44
Contact :

Re: Parole de PArsonnages #12 - Diane

Message par Louison- »

J'aaaaime l'interview :laughing: Je suis comblée, Diane est si... Diane. C'est creepy et c'est délire, alors merci à @The Pighead d'avoir mis ta vie en péril pour mener ce super interview, à @Modeste Contesse d'avoir livré ton perso à Pighead (par contre, euuh, je suis pas d'accord que Diane gouverne la Suisse ? Merci pour le tacle :DD), et bravo à @Rimeko pour le fanart ! Il est incroyable, vraiment :screaming:

Et bien sûr, merci @Audrey Lys pour l'organisation ! C'est super fun, j'adore le concept ;*

Bisouuu, au plaisir de découvrir d'autres interviews d'autres personnages :hug:

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité