Personnages #1 - (Anti)héros et antagoniste

Spacym
Messages : 73
Enregistré le : 10 janv. 2018, 17:00
Contact :

Personnages #1 ? Définir ses héros

Message par Spacym »

Je suis une adepte de la planification (à la base) et je ne pensais pas dire ça un jour , mais je suis d'accord avec tous vos doutes sur le conseil concernant le fait de bien définir ses personnages à l'avance.

Alors, je prends mon cas comme exemple. J'ai commencé par écrire des fanfics, qui utilisaient essentiellement les personnages déjà inclus dans les univers que j'empruntais, en restant le plus fidèle possible aux persos et à l'univers. Mon travail d'auteur là-dessus consistait essentiellement à scénariser l'histoire , et ce scénario je le planifiais soigneusement.
Quand je me suis laissé convaincre de tenter la fiction libre, j'ai eu une peur panique de ne pas arriver à créer des personnages convaincaints, pas trop caricaturaux, etc... Là aussi je travaillais sur base d'un scénario d'abord et puis je créais les personnages qui allaient vivre l'histoire, donc je préparais ces persos aussi soigneusement que le scénario ( par contre une bonne partie des "fiches" étaient en réalité dans ma tête, trop paresseuse pour prendre des notes malgré tout).

Avec l'expérience, j'en suis venue à certains persos qui naissent tous seuls sans que j'aie rien demandé, avec certaines caractéristiques de base, qui s'étoffent au fil de l'histoire. Les traits marquants de leur caractère ou leur passé sont clairs et restent constants, mais des tas de détails s'ajoutent.
En fait, je le vois dans le sens de cette phrase sur le fait que l'imagination est un muscle à faire travailler pour le développer. Au départ, les fiches perso et la réflexion préalable font travailler ce muscle de façon un peu forcée, et avec le temps on peut évoluer vers du plus spontané.

Avatar du membre
Gueule-de-Loup
Messages : 1294
Enregistré le : 06 janv. 2018, 15:14
Contact :

Personnages #1 ? Définir ses héros

Message par Gueule-de-Loup »

Coucou les plumes! Me voilà pour vous dire contrairement (à tout le monde), de mon point de vue, je suis assez d'accord avec Sélène ^^.

Après le terme d'"erreur" est sans doute un peu exagéré car tous les humains ne fonctionnent pas de la même façon et pour certain, voir beaucoup "l'erreur" est un brouillon sur lequel s?appuiera quelque chose d'abouti.

La "fiche perso", comme d'autres l'ont dit avant moi, peut être dans la tête, voire instinctive (pour moi l'instinct n'est pas de la magie donc en gros c'est ton cerveau qui fait ton travail d'analyse de ton perso en arrière fond) mais dans un cas comme dans l'autre, vous connaissez votre personnage.
La fiche papier sert surtout quand on est pas sûr de le connaitre.

Pour d'autre, c'est un vrai plaisir de se jeter dans l'inconnu (sans filet) mais au moment où un personnage parle, il faut bien savoir un peu qui il est sinon il va dire n'importe quoi, non? Et du coup, ça peut facilement devenir bizarre voire totalement incohérent comme récit. Ça ne veut pas dire que ce texte est une "erreur" mais qu'il faudra sans doute passer par une réécriture, donc ce texte est un "brouillon".
Et un brouillon c'est comme un plan très détaillé, donc de la préparation antérieur à l??uvre finale. Encore une fois, ce n'est pas une bonne ou une mauvaise solution, c'est une façon de faire. (Je ne traite l??uvre de personne de brouillon, il existe des brouillons hautement aboutis où on ne change presque rien X) )

Dans l'ensemble, j'ai l'impression que dans l'écriture, on passe beaucoup par une phase "imagination" et une phase "peaufinage".
La phase imagination, chez moi, passe vraiment par les trajets en bus, l'endormissement, l'écoute de musique et je vis vraiment mon histoire et mes persos comme un film qui se déroule dans ma tête et pour trouver le personnage et les actions "justes", je relance souvent une scène 3 ou 4 fois dans ma tête.
Et comme ma mémoire est très mauvaise, c'est là que je pose mon plan et mes fiches persos histoire de ne rien oublier.
Le peaufinage, c'est directement l'écriture. Mon plan est finalisé au poil de fesse près et là où mon imagination se concentre, c'est sur le choix des mots. Pour moi à ce stade, le "syndrome de la page blanche" n'existe pas car mon histoire est bouclée.
Bien sûr à la fin, je suis obligée de corriger mais je n'ai jamais fait de "réécriture" de ma vie. Jamais je n'ai effacé un paragraphe pour le réécrire complètement. Au mieux, j'ai changé la façon de parler de certains persos suite à des commentaires que j'ai reçu.
Vu mon vécu, je ne peux pas du tout être d'accord sur le point de vue de Rach (@Rachael ). Si on me disait que mes persos ne peuvent pas vraiment être connus et tangibles avant que je ne commence à écrire, je crois que je me sentirais offensée XD . Pour moi ils sont beaucoup plus tangibles dans mon imagination que par écrit où je mettrais bien dix-mille détails qui vont juste finir par saouler le lecteur. De la même façon, on me demande parfois si je me sens triste d'avoir tué mes persos et pour moi ça n'a pas de sens car même s'ils sont morts sur pixel, ils sont totalement vivants dans ma tête (ma tête ressemble à un asile de persos traumatisés XD ).

Pour beaucoup d'entre vous, j'ai l'impression que l'imagination se fait beaucoup sur le premier jet d'écriture -donc absolument pas comme moi-. Par contre, la liberté est aussi infiniment moins grande quand on passe par la réécriture, il s'agit de rendre tout cohérent et de lisser les boulettes qui se sont cachées un peu partout.

Bref, je me suis égarée, désolé ^^.
Dans le fond, là ou je crois qu'on est tous d'accord, c'est qu'on fait bien tous comme ça nous plait :p .

PS:

Avatar du membre
Cricri
Admine
Messages : 477
Enregistré le : 27 nov. 2017, 18:40
Contact :

Personnages #1 ? Définir ses héros

Message par Cricri »

Un grand merci pour toutes ces interventions qui permettent d'avoir des témoignages très variés et complémentaires en fonction de l'expérience de chacun ! J'ai lu tous vos messages et j'ai trouvé ça très enrichissant ?

Avatar du membre
Elora
Messages : 138
Enregistré le : 23 oct. 2020, 13:59
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine...
Contact :

Re: Personnages #1 - (Anti)héros et antagoniste

Message par Elora »

Houlala...
Les personnages, une grande histoire.
Personnellement, je laisse mes personnages se développer et se dévoiler au fil de l'histoire.
Mais il est vrai que pour faire un livre, ils passent en priorités.

Identité,
motivation,
but dans la vie et ce qui ne va pas.

C'est la première chose que j'établis, mais tout peux se modifier, car l'identité des personnages est un lac trouble qui s'éclaircit à la fin, mais toujours avec des zones d'ombres.
Pour l'antagoniste, c'est vraiment intéressant qu'il soit une sorte de clone seulement créé par les défaut "du premier."
J'ai établi le même programme pour mes méchants, mais il y a toujours quelque chose qui fait la différence du gentil.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités