Finalisation #1 - Relecture et mise en forme

Avatar du membre
Nanouchka
Messages : 265
Enregistré le : 05 déc. 2021, 16:36
Contact :

Re: Finalisation #1 - Relecture et mise en forme

Message par Nanouchka »

Bonjour, les plumes !

Merci pour tout ce qui existe déjà dans ce sujet, c’est précieux.

Je me lance dans la réécriture d’un roman fantasy. Là, je lis un bouquin sur le processus de la réécriture qui est très chouette (The Artful Edit de Susan Bell, pour les intéressés). Mon projet est de tenter trois relectures : narration (structure, cohérence, compréhension, scènes, personnages), puis langage (à haute voix pour rythme, syntaxe, ponctuation, vocabulaire, motifs, lyrisme, humour), et enfin lecture de lectrice (est-ce que ça marche en l’état, est-ce que ça suscite les émotions que je voulais, et dernières coquilles).

J’ai trois questions :

— Déjà, avez-vous des astuces de relecture ? Des habitudes, rituels (prier devant un autel de grenouilles, serrer une peluche-pieuvre, dessiner des runes), trucs qui marchent pour vous ? J’essaierais bien différentes méthodes pour trouver ensuite celles qui me conviennent.

— Pour celleux qui font une relecture narrative d’abord, que faites-vous quand vous repérez des phrases qui sonnent faux, des ponctuations chelous, etc ? Est-ce que vous vous forcez à les ignorer pour rester sur le macro, ou est-ce que vous les soulignez/barrez/chose quand même pour au cas où avoir la référence (et satisfaire votre psychorigidité intérieure) ?

— Est-ce que certain•es d’entre vous font une relecture par personnage, et si oui, est-ce que c’est dans le sens relecture du premier au dernier mot, ou relecture avec recherche automatique du prénom du personnage ? Est-ce que votre but est d’assurer une cohérence de ton et vocabulaire des dialogues et une évolution psychologique progressive ? Et que faites-vous pour les personnages secondaires un peu faiblards ? Une fiche biographique, une incantation à Artémis, la danse du soleil ?

Avatar du membre
Peridotite
Messages : 203
Enregistré le : 03 sept. 2022, 10:29
Contact :

Re: Finalisation #1 - Relecture et mise en forme

Message par Peridotite »

Coucou Nanouchka,

Déjà félicitations d'être venue à bout du premier jet, c'est déjà une importante étape. Je m'ouvre une bonne bouteille de vin quand j'abas ce premier travail :DD

Je vais te raconter comme j'ai réécrit et corrigé le premier jet du Darrain (l'écriture du premier jet m'a pris un an environ, suivi de quatre années de peaufinage < après j'ai écrit une grosse bête de hard fantasy !).

Perso je fonctionne plutôt par liste. Je vais lister tous les points à revoir. Et par "puzzle" : le plus souvent j'isole les bouts de texte à revoir.

Tout d'abord, je relis le tout (< étape très chiante car c'est un premier jet et tu te dis vingt Diou que c'est chiant ! 🤣 Enfin, ça c'était moi à la lecture de mon premier jet), puis je relis mes notes initiales, mes intentions avant d'écrire le roman. Est-ce que je les ai respectées ? Est-ce qu'elles ont évolué en cours de route ? Et si oui pourquoi ? Est-ce que c'est mieux ainsi ou alors je me suis égarée en chemin et il vaut mieux revenir en arrière ?

Si l'histoire et notamment l'intrigue principale a changé par rapport au départ, je réécris entièrement le synopsis détaillé, ce qui permet de bien cerner l'histoire et surtout son déroulement. Mon synopsis détaillé va constituer une feuille de route tout du long. Cette étape te permet de remettre à jour son squelette. Cette étape (écriture d'un synopsis détaillé), je la fais ensuite pour l'arc narratif de chaque personnage. À ce stade, tu as normalement une liste comme le bras puisqu'il y a des trucs qui seront potentiellement à améliorer niveau cohérence de fond, de rythme, de structure avec des scènes à couper ou d'autres à écrire pour faire une bonne transition. Et puis y a pleins de questions qui sautent aux yeux, du genre mais qu'est-ce qu'il fout ce perso à faire ça, c'est naz. Il est donc possible de fusionner deux persos qui se ressemblent trop pour créer des arcs narratifs denses et bien bouclés, ou au contraire de créer un nouveau perso voire des persos secondaires pour mieux développer un arc narratif ou au contraire, supprimer un chemin de traverse soporifique.

Après ces quelques réécritures, une fois que tout est verifié et colmaté, j'ai une nouvelle version dans les mains et un syno bien clair 👍. Je m'attaque alors aux relectures proprement dites. Pour l'exemple du Darrain, j'ai cinq persos point de vue et j'avais 600 pages de base, donc j'ai affiné les arcs narratifs de l'un ou de l'autre un a un, sans essayer d'aller vite, en relisant dans l'ordre les passages où ils intervenaient. Je vérifiais s'ils répondaient tous au thème principal. Je vérifiais les secondaires. Les descriptions physiques, l'ordre d'apparition, les décisions des persos, leur façon de s'exprimer, leur lien (< très important) etc. Ça te permet de virer les détails superflus et de modifier leur vie pour que chacun se répondent l'un à l'autre, répondent au thème et évidemment à l'intrigue principale, que chaque loop secondaire fasse sens vis-à-vis de la principal. Cette étape était assez longue pour moi car j'avais 5 persos pov.

Ensuite, j'ai traqué les incohérences de lieux, de temps en faisant des frises et des cartes. Puis des noms propres. Dans une fantasy, il faut vérifier que tous sont cohérents, et que leur sonorité colle avec tes choix initiaux (par exemple j'ai resseré la sonorité des lieux pour qu'ils sonnent français et non exotiques, et pas anglo-saxons, car je parle de racisme et si le lecteur y réfléchit par la suite, je voulais qu'il se dise que j'inclus mon pays dans la réflexion). C'est le moment de faire des génélogies, de réfléchir si ton perso peut bel et bien parcourir telle distance en tel jour. Vérifier que tous les noms propres sont correctement orthographiés tout du long (c'est plutôt long et chiant, mais tu peux t'amuser à faire de belles cartes par exemple, à l'aquarelle ou sur logiciel, ça distrait et ça permet de réfléchir en même temps). Checker les descriptions des lieux, si les descriptions ne se répètent pas, si elles sont cohérentes entre elles. Tu utiliserais pour ça constamment la fonction rechercher de word ! :DD

Après j'ai relu entièrement 3-4 fois en corrigeant les phrases et les paragraphes, puis je l'ai imprimé. Là j'ai fait aussi l'élagage des phrases moches au passage. Faut voir si le rythme est bon ou si ça te saoule de le relire. Tant que j'étais saoulée de relire, je relisais une fois de plus en élagant.

Puis je l'ai envoyé à BLs à trois amis et j'ai pris en compte tous leurs retours. C'étair reparti un tour ! Je suis repassée par toutes les mêmes étapes qu'avant, parce qu'il y avait pleins de trucs qu'ils n'avaient pas compris. Et de nos échanges sont nées d'autres idées. C'etait long à faire, mais sympa, puisque ça incluait des échanges avec des amis passionnés de fantasy. En fait, je savais même pas que tel collègue était fan de fantasy ni qu'une bonne amie adorait les Hobb. Donc les échanges ont été cools. Je te conseille d'écrire aussi tes réponses à leurs questions à part en développant. Tu peux ensuite leur envoyer. J'ai au moins écrit 50 pages ou plus comme ça ! Ça constitue une nouvelle base et il faut remettre à jour le syno détaillé aussi !

Ensuite, après réécriture, je tournais à nouveau en rond. Je me disais que c'était pas mal. Je l'ai envoyé à une beta-lectrice qui proposait ses services sur internet. Elle m'a fait des commentaires encourageants, ce qui m'a rassurée, mais elle m'a conseillé de réécrire le début et de revoir l'arc du perso principal. J'ai donc passé des mois, presqu'un an à faire des essais sur la première partie, entièrement réécrite de A à Z une quinzaine de fois je dirais.

Je suis repassée par les étapes précédentes pour revérifier les axes de chacun. À ce moment-là, j'ai fait une pause puisque j'en avais marre (j'ai aussi eu pas mal de bouleversements, j'ai demenagée de l'Australie au Japon, j'avais plus le temps d'écrire !!). J'ai relu des mois plus tard. Avec un œil neuf, j'ai modifié le perso principal qui ne me plaisait plus du tout non plus. J'ai réécrit entièrement son axe de A à Z. Puis j'ai relu plusieurs fois à nouveau.

Cette fois-ci j'ai entrepris la dernière étape qui consistait à mettre en place le worldbuilding. C'est une étape super sympa à faire. Tu crées pleins de trucs, des détails, tu enrichis les scènes, tu en fusionnes certaines. Tu arrives progressivement à l'étape qui fait le plus plaisir, c'est de créer les petites touches. Et puis ce fameux show don't tell dont on entend parler parfois. L'année qui a suivi, j'ai modifié les phrases, lisser, jouer avec les mots, les tournures. Ça permet de créer un vrai monde, il apparaît très clairement devant toi. Tu connais bien les persos, l'histoire, le worldbuilding. C'est trop cool comme étape. J'ai ensuite relu beaucoup de livres d'auteurs que j'aimais bien, les Hobb, Tolkien, Martin, Rowling, tous ceux qui ont un style détonant en fantasy. J'ai lu beaucoup de manuels d'histoire sur le Moyen-Âge, des romans historiques. Là tu te fais plaisir, car tu joues avec les mots, tu crées des expressions, des comparaisons, des odeurs, des bruits, c'est rigolo à faire. C'est le moment de virer les dernières longueurs. D'acheter Antidote et de passer le correcteur de nombreuses fois avec le but de virer les répétitions, fautes en tout genre, phrases longues et nazes. À ce stade, les relectures ne sont plus ennuyeuses, c'est très cool de se replonger dans l'œuvre.

Il faut ajouter une relecture spéciale premiers chapitres et derniers chapitres à haute voix (plusieurs fois). Et consolider tous les premiers et derniers paragraphes qui se doivent d'appeler le prochain ou la suite (ça me rappelle que je veux encore checker les premiers paragraphes, une fois de plus, après certains retours de plumes pour vérifier que le point de vue est clair de suite). Pour ça, je te conseille de piquer des conseils d'auteur pro sur le net ou lors d'interviews. Par exemple, les techniques de Stephan King, "maître du suspense", m'ont pas mal aidées. :)

À ce moment-là, je l'ai envoyé à trois autres amis et j'ai été bloquée parce que tous m'ont dit que c'était bien. Ils m'ont relevé des phrases, tel ou tel paragraphe mais plus rien sur le fond. Je ne les ai pas cru, je me suis di t qu'ils étaient bien trop gentils mais qu'il y avait sans doute encore des trucs à revoir ? Et je me suis dit que j'allais confronter ce roman au vrai monde. Alors j'ai rejoint internet et PA.

J'ai encore fait pleins de corrections, des petits détails, des descriptions, des réécritures de chapitre pour mettre un dernier coup de fouet sur le rythme, surtout en début de roman, lancer l'intrigue plus tôt par exemple, resserer les descriptions ou couper les longueurs. J'ai pas mal échanger avec les Plumes sur le Discord, un grand merci en particulier à GueuleDeLoup, Nathalie, Mr Oriendo, Clément, Sébours et Isahorah (je ne le dirais jamais assez !!). Grace à eux, j'ai pu faire des corrections à la fois de style et de fond. Ils ont pointé (et pointent encore !) des trucs qui m'avaient échappés. Je suis donc toujours dedans à ce stade. J'envisage de terminer en août/septembre cette année. (Les bonnes choses ont une fin :worried: )

Puis j'ai franchi une autre étape et j'ai envoyé le manuscrit à un concours. Les premiers avis sont positifs et je suis contente. Je suis parmi les finalistes. À voir maintenant l'avis des derniers juges...

Donc tu vois que les réécritures peuvent parfois t'emmener assez loin, c'est toujours quelque chose d'autre à vérifier, parfois la structure, le fond, le style. Je rejoins Isapass qui disait plus haut qu'il vaut mieux s'atteler à un truc a la fois. Un peu comme quand tu restaures une vieille ferme. S'attaquer d'abord aux fondations, aux dégâts des eaux et ne pas accrocher les tableaux ou mettre de l'enduit sur un mauvais mur. Chaque chose en son temps.

Le plus important est d'y prendre plaisir, même si certaines étapes sont plus chiantes que d'autres. Donc si t'es saoulé un moment, laisse reposer, repenses-y en mode tranquille, lis ou relis les oeuvres qui t'inspirent, discute à droite à gauche, aère toi. :) Je lis beaucoup ici que les relectures sont horriblement chiantes à faire, mais perso j'y ai pris beaucoup de plaisir. Elles font parties du processus d'écriture et elles te permettent en même temps d'apprendre pleins de trucs.

PS : mon mari m'a aussi aidée. Comme il a fait des études d'histoire, il a pu me corriger pleins de trucs et me conseiller de nombreuses lectures. Comme il fait du théâtre, il s'est amusé à jouer certaines scènes du Darrain, les vendredi soir quand on rigolait autour de bières. C'était des moments très drôles, mais j'ai commencé à prendre des notes car il changeait automatiquement certaines répliques en mode impro et utilisait naturellement les objets du quotidien. Donc tout ça, j'ai aussi intégré au texte ! C'était vraiment de supers moments et j'en profite pour le remercier de son soutien tout du long, et pour me remplir mes tasses de café ou mes assiettes de petits gateaux :DD

Et vous, certaines étapes vous parlent ? Vous avez fait comme ça aussi ?

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité