Leçon 9 : quel que/quelque - quoi que/quoique

Répondre
Avatar du membre
Cricri
Admine
Messages : 477
Enregistré le : 27 nov. 2017, 18:40
Contact :

Leçon 9 : quel que/quelque - quoi que/quoique

Message par Cricri »

Carmae a écrit :

La confusion entre la locution "quoi que" et la conjonction "quoique" est aisée, à un espace prêt, on ne fait pas forcément attention.
Et puis le lecteur comprendra de toute façon, non ?

Pourtant, l'auteur consciencieux voudra éviter une mauvaise utilisation de ces deux termes, et s'efforcera de ne pas les mélanger. Comme nous sommes nombreux à faire l'erreur, ou du moins à se poser la question, voici un récapitulatif de la façon dont utiliser chacun d'eux :



Quoi que :

"Quoi que" est une locution pronominale qui signifie "peu importe ce que".
Exemple : "Quoi que j'en pense, tu n'en feras qu'à ta tête"

Il peut également être synonyme de "qu'est-ce que", mais est rarement utiliser dans ce sens.
Exemple : "Quoi que j'en pense, c'est une bonne question !"


Quoique :

"Quoique" est une conjonction qui signifie "bien que", et sera donc suivie d'une phrase qui s'appuie sur ce qu'introduit la conjonction.
Exemple : "Quoique j'en pensais du mal, elle n'en fit qu'à sa tête."
Elle peut également être utilisée avec le verbe "être" sous-entendu.
Exemple : "Quoique prévenue, elle n'en fit qu'à sa tête."


La différence :

La différence est subtile en apparence ! Tout dépend de l'intention que vous souhaitez faire passer : dans le premier cas, "quoi que" permettra d'englober toute une étendue de possibilité, et la seconde phrase les négligera pour faire un choix qui n'en tient pas compte. Dans le deuxième cas, "quoique" permettra de s'appuyer sur un fait précis pour le surmonter ou le nier.

Quel(le) que :

"Quel que" est une locution prépositive toujours suivie du verbe être, qui permet de faire fi de ce qui la suit pour se concentrer sur la suite de la phrase.
Exemple : "Quelles que soient ses raisons, je ne suis pas d'accord."
Exemple : "Quel qu'ait été son état de santé, je me serais inquiété"


Quelque :

"Quelque" est un adjectif indéfini permettant de dénombrer de façon imprécise un sujet.
Exemple : "J'ai quelque réticence à me lancer. Il y a quelques doutes qui me freinent."


La différence :

Encore une fois, elle est marquée et subtile, puisque l'un peu se substituer à l'autre en modifiant la tournure de la phrase.
Exemple : "Quelle que soit la forme de la plume utilisée, mon inspiration était brillante."
Autre formulation : "Quelque forme de plume que je choisisse, mon inspiration reste brillante."

Pour conclure :

En conclusion, toutes les utilisations de ces termes sont pertinentes et poétiques en étant bien pensées. Elles permettent des tournures de phrases originales et riches. faites simplement attention à bien choisir vos termes !

**Exemple final :**
"Quelle que fût la passion qui me fouraillait le ventre, cette femme n'était pas pour moi."
"Quelque passion qui fût mienne, je devais renoncer à cette beauté fatale."
"Quoi que les sentiments m'aient hurlé, je ne pouvais m'accrocher à cette incarnation de liberté."
"Quoique dévasté de l'intérieur par un amour passionnel, j'abandonnai tout espoir de la séduire un jour."

Quatre phrases au sens très proche, mais avec les subtilités expliquées ci-dessus. A vous de jouer !

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité