Plume à tisser - Atelier d'écriture

Thème de l'atelier de juin

Le sondage s’est terminé le 14 juin 2021, 13:56

Imaginer l'histoire derrière un prénom
4
50%
Ecrire une description du narrateur à la première personne
4
50%
 
Nombre total de votes : 8

Avatar du membre
MbuTseTseFly
Messages : 174
Enregistré le : 09 avr. 2020, 11:00
Contact :

Re: Plume à tisser - Atelier d'écriture

Message par MbuTseTseFly »

...

Sous ses pieds nus la neige crisse puis fond. Il n'en ressent plus la brûlure, le gel a dévoré ses sens. Les autres l'ont depuis longtemps distancé. Il suit leurs traces, mais ne voit que la neige et au loin la rangée de sapins comme une mâchoire, une faille dans l'univers bleuté.

Sa petite main gelée n'a pas encore lâché l'ourson mouillé qu'il ne sent plus mais traine toujours derrière lui. Il marche, parce qu'il ne sait quoi faire d'autre. Parce que s'il s'arrête, il a encore plus froid. Parce que maman est sûrement là-bas, devant, à l'attendre. Il n'appelle plus. Il n'en a plus la force. Sa sœur lui a dit de marcher alors il marche. Il les retrouvera, ils doivent sûrement attendre.

Il se tourne encore une fois, pour voir si Anne suit. Elle s'en était retournée pour récupérer le chat. Ils avaient oublié le chat.

Le village fume toujours. Noir sur blanc.

Ils n'y avaient jamais cru, ils riaient de leur propre peur.

Jusqu'à ce qu'il soit trop tard ...
Modifié en dernier par MbuTseTseFly le 14 févr. 2021, 18:27, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Elga
Messages : 413
Enregistré le : 02 nov. 2018, 14:37
Contact :

Re: Plume à tisser - Atelier d'écriture

Message par Elga »

—C’est trop tard.
— …
Le corps de Giovanna est parcouru de tremblements incontrôlables. Elle s’effondre, le monde s’effondre. Sa vie s’effondre. Elle s’accroche au rebord du bureau comme pour éviter de plonger dans le gouffre qui s’est ouvert en elle. L’homme, assis en face, n’a même pas l’air désolé, tout juste paraît-il concerné.
— Déjà c’est interdit par la loi et je ne fais pas ça, mais en plus vous êtes à trois mois de grossesse, vous comprenez ? prend-il, malgré tout, le temps d’expliquer. C’est trop risqué. Vous trouverez toujours quelqu’un pour le faire mais je vous le déconseille fortement. Là, c’est votre vie qui est en jeu.
Sa vie ? Elle a presque envie d’en rire.
Elle se retrouve sans force, ses yeux plongés dans ceux de médecin qui, quelques minutes auparavant, représentait son dernier espoir. Elle voudrait revenir à ce moment-là, quand l’espoir persistait. Elle voudrait que le mot « après » n’existe jamais.
Après. Quand elle sortira du cabinet, qu’elle se rendra compte que la vie a continué pendant ce temps, que rien n’a changé, que tout continuera à avancer, comme si de rien n’était. Alors que tout est différent pour elle. S’en est fini de sa vie d’étudiante, de son avenir, d’elle, telle qu’elle est là, encore un peu considérée, respectée par les siens. A partir de maintenant, elle est une paria et elle le sait.

Avatar du membre
Gabhany
Messages : 1820
Enregistré le : 01 août 2018, 11:44
Contact :

Re: Plume à tisser - Atelier d'écriture

Message par Gabhany »

Bonjour Bonjour !

(Kof kof, ce qu'il y a comme poussière ici !
Ahem.
Je relance l'atelier d'écriture, avec comme choix de thèmes pour ce mois :
- Ecrire autour d'une citation célèbre -> oui mais laquelle ?
- Ecrire une histoire du point de vue d'un miroir de plus de cent ans

Je vous laisse voter, l'atelier commencera le 1er mai

Avatar du membre
Gabhany
Messages : 1820
Enregistré le : 01 août 2018, 11:44
Contact :

Re: Plume à tisser - Atelier d'écriture

Message par Gabhany »

Bonjour Bonjour !

L'atelier du mois de mai est lancé ! Je rappelle le thème : Ecrire autour d'une citation célèbre Comme citation, je vous propose :
- "Il faut toujours viser la lune, car même en cas d'échec, on atterrit dans les étoiles" d'Oscar Wilde
ou
- "Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas" de Lao-Tseu

À vous de choisir une des deux citations et d'écrire un petit texte pour la réinterpréter, l'illustrer, raconter son origine...
Vous avez jusqu'au 2 juin.
À vos plumes

Avatar du membre
MbuTseTseFly
Messages : 174
Enregistré le : 09 avr. 2020, 11:00
Contact :

Re: Plume à tisser - Atelier d'écriture

Message par MbuTseTseFly »

C'est pour ce soir ! Plus que quelques heures.

La foule se presse depuis des jours. On s'emmêle les tuyaux, rebondit les uns contre les autres comme des balles de caoutchouc. Les écran-visages affichent des pastilles-joie, des soleils joyeux ou des pastilles-colères. Mais ça ne dure pas. On est si heureux d'être à la surface. Le monde entier se réunit ce soir. Pour le voir.

Maman me fait signe de m'alimenter. Elle a de l'avance. J'avance le bras et entre le code mais retarde la dose de quelques minutes. Il faut être ponctuel. La sonde me chatouille. Elle fait toujours ça quand elle envoie l'aliment dans l'estomac. J'aspire un peu d'eau qui circule en circuit fermé dans la combinaison. Je suis si excité, j'en ai la bouche complètement sèche. Un enfant me fait un smiley, je lui pastille-tire-la langue, il mdr.

Ça y est, les gens s'assemblent autour des milliers de roues et saisissent les poignées. C'est lourd. Lent. On dit qu'autrefois les objets s'animaient d'eux-mêmes mais qu'ils ont perdu l'étincelle. Moi je n'y crois pas trop. On a jamais vu la ferraille s'animer sinon par la force des hommes.

Un grondement sourd. La Grisaille bouge. Elle se révulse, puis recule. Des dents cariées, vestiges du passé, déchirent l'horizon et au-dessus, dominant tout, le Souffle. Celui que ces millions de mains fait naitre en s'agrippant aux roues. Peut-être.... peut-être qu'on dit vrai.

L'espace grandit. Les radios crépitent d'exclamations ravies. La Grisaille roule, se rebelle, se rétracte. Nous nous tendons vers le vide qu'elle laisse. Et voilà qu'entre les couches de gris apparait le noir. Et nous les voyons enfin ! Les étoiles !

Grand-père, toi qui me les racontais, je vais te dire... elles sont petites comme des trous de lumière dans une étoffe noire. Mais Dieu que c'est grand, le firmament !

Prudence
Messages : 79
Enregistré le : 27 juin 2020, 13:51
Contact :

Re: Plume à tisser - Atelier d'écriture

Message par Prudence »

Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas --- Lao-Tseu
Tu as pris ton sac, tes chaussures et ton parapluie. Voilà. Il fallait se lancer. Et puis tu t'es mis à creuser d'arrache-pied. Plus personne ne pouvait t'arrêter.

"Une pelleté après une pelleté."

Maculé de boue, c'est vrai.
Trempé par les averses, c'est vrai.

Il le fallait, pourtant. Je ne sais pas ce que tu voulais. Je me suis assis sur les marches du perron. Sans rien faire.
Les jours sont passés. Et puis tu creusais.
Tu étais fou.
"Arrête de creuser", disait-on en riant. Mais non. Mais non.
"Je veux, je veux, je veux. Je veux creuser. Je veux y arriver."
Parfois, tu exaltais. Il y avait du soleil et des oiseaux, au milieu de ce paysage désertique.
Parfois, tu pleurais de rage, parce que c'était dur.
Parfois, tu pleurais et riais, parce que tous tes efforts valaient peut-être la peine.

Petit à petit, pas après pas, derrière ton parapluie, gisant sur l'herbe froissé, j'ai vu des fleurs, de frêles bourgeons apparaître. Des tiges et des feuilles. Tu ne lâchais rien.

Le vent pouvait tout faire voler, la pluie tout détruire, le soleil tout brûler. Chacun de tes pas comptaient. Ils étaient grands, de longues enjambées, ou si étriqués qu'on aurait que tu n'avançais plus.

Tu n'as pas renoncé.

Tant pis.
Si la pluie détruisait, elle nourrissait la terre assoiffée, si le soleil brûlait, il réchauffait le monde et le faisait luire de beautés.

Alors, tu creusais. Et un jour, tu t'es tourné vers moi.
"Regarde".
J'ai regardé. Et ce que j'ai vu, c'était son bonheur. Tu avais bâti un empire, un voyage de longues années.

Avatar du membre
Xendor
Messages : 346
Enregistré le : 10 nov. 2019, 14:28
Localisation : Aram
Contact :

Re: Plume à tisser - Atelier d'écriture

Message par Xendor »

« Cher ami,

Tant de temps a passé depuis notre départ, te souviens-tu ? L’heure était à l’orage. Le ciel couvert de nuages s’était tu. Un silence pesant régnait sur le pays. L’air, comme en attente, recelait une lourdeur palpable.

Je me souviens encore de ce que tu m’as dit ce jour-là, de ce que tu as proclamé. Tu disais de ne pas se soucier du lendemain, que seul aujourd’hui comptait. Je n’imaginais pas à quel point tu avais raison. J’essayais de me projeter dans le futur, de mesurer, de deviner les obstacles qui allaient parsemer ma route. Je ne me doutais pas que je passais à côté du principal, de ce qui faisait l’essence de ce voyage.

Alors je me suis lancé, j’ai accepté de te faire confiance, de suivre, rien que pour essayer. Après tout, faire un bout de chemin avec toi, à titre d’essai, qu’avais-je à y perdre ? Alors je l’ai fait. Pourtant, je n’étais pas prêt : mes outres étaient vides, ma monture non sellée, même pas de bride ! La honte, quoi. Mes provisions : un panini en train de refroidir, et une tablette de chocolat. Autant dire que j’étais un vrai inconscient. Un voyage ne s’aborde pas du tout comme ça, du moins pas si l’on possède du bon sens.

Pourtant, tu ne m’as pas jugé, et c’est seulement maintenant que je comprends pourquoi. Pour être un voyageur, certes, il faut en apprendre les manières pour tenir jusqu’au bout. Mais si l’on ne fait pas le premier pas, tout cela ne reste que songe et illusion : une vanité tout juste bonne à être fantasmée. Alors j’ai fait le premier pas, je t’ai suivi, et tu as pourvu. Si je ne l’avais pas fait, mon voyage n’aurait jamais commencé. Merci encore.

Avec toute mon affection, ton ami. »

Avatar du membre
Gabhany
Messages : 1820
Enregistré le : 01 août 2018, 11:44
Contact :

Re: Plume à tisser - Atelier d'écriture

Message par Gabhany »

Il faut toujours viser la lune, car même en cas d'échec, on atterrit dans les étoiles

- Dis Papa, elle est où Maman ?
- Je te l’ai dit mon chéri, elle est à l’hôpital.
- Mon petit frère va arriver alors ? Chouette !
Je suis content. Depuis le temps qu’on l’attend !
Papa me regarde. Il a les yeux un peu brillants. Je n’aime pas quand il me regarde comme ça Papa.
- Non mon cœur. Ton petit frère est parti au ciel. Tu sais, comme Papi Michel.
- Mais il est parti sans nous ?
- Eh oui, malheureusement. Là où il est, on ne peut pas le rejoindre.
Papa détourne le visage. Il essuie quelque chose sur ses joues et se tourne à nouveau vers moi. Il me fait un sourire bizarre et m’ébouriffe les cheveux.
— Tu veux qu’on fabrique quelque chose ensemble mon gars ? Un cadeau qu’on pourra donner à maman quand elle rentrera ?
Je fais oui de la tête. Je sais ce que je veux fabriquer. Dans mes livres, les super-héros ont des vaisseaux pour aller dans l’espace, jusqu’à la Lune et aux étoiles. Je veux être un super-héros pour ma Maman, et lui ramener mon petit frère. Et si je le trouve, je pourrai lui dire qu’il ne faut pas partir comme ça sans papa ou maman, ou moi, son grand frère. C’est vrai quoi, ça peut être dangereux, papa et maman me le disent tout le temps.


Avatar du membre
Gabhany
Messages : 1820
Enregistré le : 01 août 2018, 11:44
Contact :

Re: Plume à tisser - Atelier d'écriture

Message par Gabhany »

Le vote pour le thème est clos ! Sur la suggestion de @MbuTseTseFly je choisis donc "Ecrire une description du narrateur à la première personne" et le thème "écrire l'histoire derrière le prénom" sera pour le mois prochain !
L'atelier est ouvert jusqu'au 14 juillet !

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités