Récit #5 - Les dialogues

Avatar du membre
EryBlack
Messages : 816
Enregistré le : 26 déc. 2017, 17:16
Localisation : À l'auberge d'Azar Kazara
Contact :

Récit #5 ? Dialogues

Message par EryBlack »

Bonne question sur les pensées ! J'avoue que je suis très étonnée par certaines réponses : utiliser le tiret de dialogue, pour moi, c'est juste... ben, c'est un tiret de dialogue, quoi ! Je ne peux pas affirmer que c'est interdit, mais si je vois des élèves me le faire dans leurs expressions écrites, je les reprendrai immédiatement. Il est essentiel de pouvoir séparer la pensée du dialogue, je trouve. Alors certes, l'incise permet d'éviter les confusions ; mais je ne sais pas vous, moi je lis tellement vite parfois que je survole complètement les incises, ce qui peut mener à des confusions. De plus, je trouve agréable de pouvoir, en un simple coup d'oeil sur une page, se faire une idée de ce qu'on va y trouver : du dialogue, du monologue intérieur, de la narration... Ça fausse un peu la donne si on exprime les pensées sous la même forme que les paroles. Ça me paraît vraiment à éviter.
L'italique est une solution, mais je trouve que ce n'est pas obligatoire. Les guillemets suffisent. Et sinon, encore plus simple :
> Je me demande comment je vais faire, pensa Endrin.

Donc rien d'autre que l'incise pour indiquer la pensée. Pour moi, ça suffit, même s'il m'arrive d'utiliser l'italique je crois, et que je ne rechignerai pas à employer les guillemets si je n'étais pas aussi maniaque de la ponctuation xD Sinon, ma préférence va au discours indirect libre, comme Nausicaa !

Avatar du membre
Isapass
Modératrice
Messages : 5504
Enregistré le : 06 janv. 2018, 14:37
Localisation : Euh... je suis où, là ?
Contact :

Récit #5 ? Dialogues

Message par Isapass »

Alors comme @Jérôme m'a citée je me permets de me défendre :laughing: et de me justifier en disant que je suis complètement perdue à ce sujet, ce qui explique les tirets. Le pire c'est que je crois que je ne les ai pas utilisés dans Starsailors, seulement dans Prune...

J'en profite pour émettre aussi des réserves sur l'italique (que pourtant j'utilise, allez comprendre) : je suis sensibilisée au problème de la dyslexie. Ma filleule était dyslexique et je l'avais amenée à la lecture en lui offrant les super version audio de HP, lues par Bernard Giraudeau. Ensuite, elle a lu les suivant et s'est mise à dévorer. J'ai un souvenir ému de cette petite victoire. Il faut savoir qu'il y a certaines règles qui rendent plus faciles la lecture pour les dyslexiques. Notamment ne pas utiliser d'italique, ni de police à empattement (type Time New Roman), aérer, écrire gros...

Voilà c'est pas le sujet, mais je voulais en parler...



@cricri a dit dans [Récit \#5 ? Dialogues](/post/18422) :
> Si jamais ça peut aider, quand Gallimard Jeunesse travaille la typographie de mes textes, les pensées sont présentées entre guillemets exactement comme @Nausicaa l?illustre dans ses exemples.

Ah bon, même s'il n'y a pas guillemets pour les dialogues ? (je crois qu'il n'y en a pas, si ?)

Nausicaa
Messages : 26
Enregistré le : 20 mai 2018, 09:51
Contact :

Récit #5 ? Dialogues

Message par Nausicaa »

De plus en plus couramment, les guillemets ne sont pas utilisés pour les dialogues. Ils sont directement introduits par les tirets cadratins. Mais il me semble que cela n'exclut pas l'emploi de guillemets par ailleurs, pour les pensées ou pour citer un message écrit, une lettre de menaces par exemple («DIEU NE VEUT PAS DE VOUS ICI» ;) )

Jérôme
Messages : 393
Enregistré le : 23 avr. 2018, 10:19
Localisation : Orléans
Contact :

Récit #5 ? Dialogues

Message par Jérôme »

Merci à toutes pour vos lumières! Si je comprends bien, il y a plusieurs façons de faire. Même si ma solution d'italiques n'est visiblement pas fausse, j'aime bien celle proposée avec les guillemets de @Nausicaa et @Cricri. Par contre petit détail:

(Je reprends ton exemple)
« Soit je suis complètement et irrémédiablement folle, soit quelqu?un habite ici, songea-t-elle. Mais qui ? Et pourquoi ? »

Comment fait-on si une pensée se termine par l'incise et qu'elle ne continue pas après? L'incise est-elle inclue dans les guillemets ou placée juste après ceux ci?

(Si je reprends mon exemple)
Dois-je écrire
«Je me demande ce qu?il mijote», pensa Justin.
ou
«Je me demande ce qu?il mijote, pensa Justin.»

Nausicaa
Messages : 26
Enregistré le : 20 mai 2018, 09:51
Contact :

Récit #5 ? Dialogues

Message par Nausicaa »

@Jérôme : Dans les dialogues utilisant les guillemets, la dernière incise se trouve toujours après les guillemets fermants. Pour les pensées exprimées par ce signe, la même règle s'applique (en toute logique).
Ce sera donc : «Je me demande ce qu?il mijote», pensa Justin.

Jérôme
Messages : 393
Enregistré le : 23 avr. 2018, 10:19
Localisation : Orléans
Contact :

Récit #5 ? Dialogues

Message par Jérôme »

@nausicaa c'est ce qui me semblait le plus logique, mais je préférais demander pour être sûr de moi une bonne fois pour toute! Un grand merci, je vais pouvoir retourner à mon tome 2 avec un problème en moins! :)

Jérôme
Messages : 393
Enregistré le : 23 avr. 2018, 10:19
Localisation : Orléans
Contact :

Récit #5 ? Dialogues

Message par Jérôme »

Bonjour à tous :)

Je me permets de revenir pour une dernière petite question sur les pensées.

N'ayant que très peu d'espoir d'avoir tapé dans l'oeil de Gallimard, j'ai décidé de faire un dernier lifting à mon tome 1en prenant en comptes tous les conseils précieux que j'ai pu récolter des plumes sur FPA (merci encore à tous, vous êtes géniales!). J'ai eu beaucoup plus de remarques sur la forme que sur le fond, donc je pense que ça ne devrait pas être trop long (2mois maxi).

Et j'en reviens donc à la ponctuation concernant l'expression des pensées.
Je me suis finalement décidé pour la solution de @nausicaa et @cricri avec les guillemets sans italiques.

Ma dernière question à ce sujet: dois-je intégrer la ponctuation dans mes guillemets, notamment en cas de question?

Exemple: « Est-ce qu'il est devenu fou? », s'inquiéta-t-il intérieurement.

Est-ce que l'on met le point d'interrogation comme dans l'exemple, ou l'incise située derrière, qui est implicite, induit son retrait? (« Est-ce qu'il est devenu fou», s'inquiéta-t-il intérieurement.)

Merci d'avance pour vos avis de spécialistes!

Avatar du membre
Cricri
Admine
Messages : 439
Enregistré le : 27 nov. 2017, 18:40
Contact :

Récit #5 ? Dialogues

Message par Cricri »

Pour la ponctuation, @Jérôme, elle est bien incluse dedans sous la forme :

« Est-ce qu?il est devenu fou ? » s?inquiéta-t-il intérieurement.
« Il est devenu fou ! » s?inquiéta-t-il intérieurement.

Mais pas de virgule après le guillemet, sauf si la phrase est supposée se terminer par un point :

« Il est devenu fou », s?inquiéta-t-il intérieurement.

C'est ainsi que Galli présente ça chez moi en tout cas :slight_smile:

Jérôme
Messages : 393
Enregistré le : 23 avr. 2018, 10:19
Localisation : Orléans
Contact :

Récit #5 ? Dialogues

Message par Jérôme »

@cricri Génial ! Un grand merci, ta reponse est limpide, je n'est plus qu'à me mettre au boulot. :)

Avatar du membre
Zénodote
Messages : 684
Enregistré le : 09 janv. 2018, 00:25
Contact :

Récit #5 ? Dialogues

Message par Zénodote »

Petite remarque sur les verbes d'incise: est-ce que je suis la seule à trouver que les dialogues deviennent plus froids et abrupts, quand on les retire? C'est vrai qu'ils ont tendance à être superflus au regard du contexte et de la connaissance qu'ont les lecteurs du caractère des personnages, mais j'ai l'impression que la virgule avant le verbe d'incise a pour effet d'adoucir la fin d'une phrase de dialogue (qui serait sinon terminée par un point).


"

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité