Plume à tisser - Atelier d'écriture

Thème de l'atelier de novembre

Le sondage s’est terminé le 02 nov. 2020, 11:51

Ecrire un résumé à partir d'un titre imposé
6
55%
Décrire un personnage selon deux points de vue différents
5
45%
 
Nombre total de votes : 11

Avatar du membre
Gabhany
Messages : 1561
Enregistré le : 01 août 2018, 11:44
Contact :

Plume à tisser - Atelier d'écriture

Message par Gabhany »

Bonjour bonjour !

Avec l'autorisation des admines, je vous propose d'inaugurer un atelier d'écriture plumesque ! Cet atelier aura pour but de s'entraîner, de se muscler la plume, sans prise de tête, et sans obligation de participer. Ce sera un atelier à thème, mensuel, vous aurez à voter pour le nouveau thème quelques jours avant la clôture de l'atelier du mois.
J'ai déjà une liste d'idées de thèmes que je vous note, mais n'hésitez pas à faire d'autres suggestions !

Idées de thèmes :
"Contraintes narratives"
  • écrire à la première personne/avec un narrateur omniscient
  • Ecrire le début ou la fin d'un texte donné
  • Ecrire un lipogramme
  • Ecrire avec une phrase/un mot imposé
"Contraintes stylistiques"
  • Ecrire une description sans utiliser de verbes de sensation
  • Ecrire le froid/le chaud/la faim etc, sans utiliser son champ lexical
"Divers"
  • Raconter une scène de film
Modalités
  • Chacun peut proposer un texte pour l'atelier du mois
  • Les textes proposés ne doivent pas faire plus de 300 mots (20 lignes Word)
  • Les ateliers seront lancés chaque 1er du mois. Une fois un atelier clos, on ne pourra plus poster de texte sur ce thème.
  • Il y aura un topic dédié pour la publication des textes, et un autre pour le flood. Selon le nombre de participants, j'ouvrirai peut-être un nouveau sujet par nouveau thème
Le premier atelier s'ouvrira exceptionnellement ce dimanche 2 août car je ne serai pas dispo le 1er. Vous pouvez d'ores et déjà voter pour le thème de ce premier atelier <3
Amusez-vous, écrivez, profitez <3
A vos plumes... tissez !
Modifié en dernier par Gabhany le 30 oct. 2020, 11:51, modifié 8 fois.

Avatar du membre
Gabhany
Messages : 1561
Enregistré le : 01 août 2018, 11:44
Contact :

Re: Plume à tisser - Atelier d'écriture

Message par Gabhany »

Bonjour bonjour !

Le thème de ce premier atelier d'écriture est donc :
"Show don't tell : Ecrire la peur sans utiliser de verbes de sensations"

Show don't tell quésaco

Selon Stéphane Arnier, auteur d'un blog que dis-je, d'une mine d'or autour de la narration, de la SFFF et bien d'autres sujets (https://arnierblog.wordpress.com/a-propos-de-ce-blog/ merci [mention]Codan[/mention] et [mention]Renarde[/mention] pour la référence), le show dont' tell c'est "user de la puissance d'évocation de ses mots pour former des images mentales dans la tête du lecteur". C'est "utiliser une série de détails pour peindre une image, plus parlante qu'une idée ou un jugement de valeur".

Le but de cet atelier sera donc d'essayer de montrer qu'un personnage a peur. Parce que dire qu'il a peur ne suffit pas à transmettre cette peur au lecteur, et c'est cela le but d'un roman, de transmettre des émotions au lecteur.

Vous pouvez utiliser le style narratif et la situation que vous souhaitez. Je rappelle que votre texte ne doit pas faire plus de 300 mots. Pour toute question, merci d'utiliser le topic de flood, en revanche les textes doivent être postés dans ce sujet uniquement. Vous avez jusqu'au 1er septembre pour poster le texte pour ce thème. Fin août, vous aurez à voter pour le thème du mois de septembre =)
À vos claviers les plumettes ! Bonne inspiration !

Avatar du membre
Elf
Messages : 295
Enregistré le : 06 juin 2020, 11:38
Localisation : Lève la tête… oui, c'est moi qui vole
Contact :

Re: Plume à tisser - Atelier d'écriture

Message par Elf »

J’avançais pas après pas, le visage baissé sur les dalles fissurées. De temps en temps, je jetais un coup d’œil devant moi pour m’assurer de la direction. De toutes parts m’encadraient des ombres, vacillant au rythme illogique d’un lampadaire égaré. Les ruines se projetaient les unes sur les autres, formant des silhouettes pesantes autour de mon frêle corps.
Plus que cinq minutes et je suis arrivée.
Soudainement, un hurlement stridulant lacéra le calme fantomatique de la ville. Stupéfaite, je trébuchai sur une pierre et m’étalai dans la rue vide. Je retins un cri et me relevai aussitôt. Un peu chancelante, je me remis à marcher en régulant mon cœur affolé.
Plus que quatre minutes.
Un filet de sang glissa sur ma paume éraflée. Un vent souleva doucement mes cheveux et je sursautai, étouffant avec peine un hoquet.
Plus que trois minutes.
Aussi aérien qu’une brise dans un feuillage, je perçus des pas légers derrière moi. Accélérant sensiblement l’allure, la mâchoire contractée pour éviter que mes dents s’entrechoquent, je n’osais regarder qui – ou qu’est-ce qui – me suivait.
Plus que deux minutes.
Les spectres sur les murs balafrés semblèrent se resserrer. Oppressée, ma respiration se bloqua. Les pas se firent plus lourds, plus proches, plus menaçants. Un souffle chaud glissa le long de ma nuque, suivi par ma sueur glaciale.
Plus qu’une minute.
Brusquement, des doigts aiguisés se posèrent sur mon épaule. Je m’arrêtai, tétanisée. Mes yeux se dirigèrent vers la main aux ongles semblables à des couteaux, tapotant ma peau parcourue de frissons incontrôlables. J’ouvris la bouche, mais seul une expiration tremblante sortit. Puis, déchirant mes entrailles, la chose derrière moi poussa hurlement perçant, enfonçant ses griffes dans mon bras en me retournant vers elle. Je fermai les yeux.
Plus que...
Modifié en dernier par Elf le 20 août 2020, 13:52, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Dédé
Messages : 2121
Enregistré le : 26 déc. 2017, 16:25
Contact :

Re: Plume à tisser - Atelier d'écriture

Message par Dédé »

Il fait si sombre. Autour du manoir, la pénombre. Avalant toutes les ombres.
La lumière a sauté. Tous mes repères ainsi envolés. Me voilà, sur place, figé.
La chair de poule s'empare de moi. Mon corps tremble à tout-va.
Une forte respiration. J'y prête attention. Trop attention...
Mais ce n'est pas moi. Je ne sais pas...
Elle se rapproche. Je la sens proche.
Menaçante. Inquiétante.

Je ferme ma gueule. Je ne suis pas seul.
Invisible menace. Invisible mais tenace.
J'entends grogner. Grogner et hurler.
De la colère. Qui flotte dans l'air.
Une telle fureur. De la rancœur.
Qui se rapproche, proche.
Menaçante, inquiétante.
Maintenant.
Sur moi.
Là.

Avatar du membre
Cocochoup
Messages : 401
Enregistré le : 13 oct. 2018, 15:51
Localisation : Un peu ici, entre ailleurs et au delà
Contact :

Re: Plume à tisser - Atelier d'écriture

Message par Cocochoup »

Un voile de sueur couvre mon corps immobile.
Un à un, mes doigts de pieds se crispent dans mes chaussures.
En boule, l'oreille collée contre le carrelage de la cuisine, j'attends.
À intervalle régulier un bruit sourd résonne sur le sol et rebondit contre les murs.
Pas un cri, pas une larme. Le silence entre chaque coup me tord le ventre. Une chaleur humide trempe le tissu de mon pantalon. Une odeur d'urine flotte jusqu'à moi. Elle se mélange à celle de mes voisins. Ceux que je peux deviner mais que je ne peux pas voir. Une fragrance aux pheromones puissantes qui s'enfonce avec force dans mon nez, ma gorge, mon ventre.
Encore ce bruit. Percutant. Comme le glas qui sonne la sentance et la délivrance.
Mon esprit affolé cherche dans les recoins de ma mémoire, des images réconfortantes. Celle de ma fille qui m'attend à la maison. De mon chat dormant sur mon lit. Rien ne vient. Seule l'instant présent existe.
Ce présent sur lequel je ferme les yeux pour échapper à cette réalité.
Encore ce bruit. Pas de répit. La vibration devient plus forte. Il se rapproche.
Aucun cri ne se forme dans ma gorge. Aucune larme ne coule sur mes joues.
Juste mes doigts de pieds qui se crispent plus fort.
Juste mon corps qui se recroqueville pour tenter de disparaître.
Une dernière fois... Ce bruit et cette odeur ferreuse qui couvre tout le reste jusqu'à ce que la nuit m'avale.

Avatar du membre
Rachael
Modératrice
Messages : 2378
Enregistré le : 06 janv. 2018, 15:00
Contact :

Re: Plume à tisser - Atelier d'écriture

Message par Rachael »

Alors que le train redémarrait, un malaise s’empara de moi. Il y avait comme une raideur dans la posture du voyageur qui me poussa à me demander s’il lisait vraiment. J’avais cru voir son regard se poser subrepticement sur moi. Et s’il était là pour moi ? S’il me surveillait ?
Avais-je commis une imprudence en partant seule ?
Un frisson me remonta le long de la colonne vertébrale, malgré la douceur de la température dans le wagon. Grand et maigre, habillé d'un costume de bonne facture, l'homme avait un visage anguleux à la peau ridée par le soleil, mais pourtant d’une pâleur crayeuse. Il portait une barbiche courte qu’il lissait des doigts d’un air contrarié. Son visage m’apparut hostile, cruel même, et je dus faire un effort pour respirer tant j’étais contractée. Mais non, je me faisais des idées, il n’était pas là pour moi. Il s’ennuyait simplement, sa lecture n’était pas passionnante ? Ce n’était qu’un voyageur ordinaire, avec ses occupations, ses contrariétés : une femme acariâtre, peut-être, ou un commerce endetté ?
Pourtant, quand il renifla en levant la tête, avant de balayer du regard tout le wagon, mes pauvres efforts d’autopersuasion me parurent dérisoires et absurdes. Ces yeux froids qui étaient passés sur moi sans s’arrêter me firent l’effet d’un coup de poignard, d’un avertissement sadique. On aurait dit l’Ankou avec sa barbiche, ses yeux bleus délavés et sa silhouette maigre et voûtée. Ne manquait que la faux, mais je ne m’illusionnais pas : j’étais à sa merci, il n’avait qu’à attendre que je sorte pour me suivre et me régler mon compte dans une ruelle déserte. Brumes bretonnes ou grand soleil aveuglant de Californie, le décor importait peu.

Avatar du membre
Isapass
Modératrice
Messages : 5515
Enregistré le : 06 janv. 2018, 14:37
Localisation : Euh... je suis où, là ?
Contact :

Re: Plume à tisser - Atelier d'écriture

Message par Isapass »

J’ai quitté le bureau et je cours dans les rues, bousculant les passants, glissant sur mes talons, défiant les voitures qui me frôlent. Dans mon esprit, un souvenir de mes huit ans : la porte de la cage claquée par mauvaise humeur. Le temps que je m’apaise, puis que je comprenne qu’elle s’était sûrement mal fermée, j’étais loin. Jamais je n’avais couru aussi vite ; mes poumons criaient grâce, mes jambes protestaient, mais j’avais continué, poussée par le ver glacé qui s’insinuait en moi.
Ce matin, je me suis réveillée encore toute contractée, prête à mordre à la moindre remarque. Pourtant, pendant que je m’habillais, martyrisant mes vêtements en une pantomime de vengeance puérile, sa silhouette est restée immobile dans le lit à feindre le sommeil. Je suis partie au boulot en claquant la porte de l’appartement, comme pour sonner sa lâcheté.
Depuis, les heures se sont égrainées, improductives, vicieuses, charriant sans relâche les mots crachés la veille. Les miens. Parce que finalement, il n’y a que moi qui ai parlé. Les horreurs prononcées, c’est moi qui les ai dites. Comme d’habitude. Mais cette fois, il n’a pas répliqué ; il n’a fait qu’écouter. Chacun de mes assauts le tassait davantage sur sa chaise, comme autant de coups de bâton. Et il ne s’est pas défendu.
Qu’est-ce qui m’a pris ? Quel monstre tapi dans mon ventre s’empare de moi à chaque contrariété et me change en furie ? Je déverse mon fiel, je rase tout, je détruis, armée de vérités ou d’exagérations, peu importe du moment que ça le fait souffrir.
Qui supporterait ça ? Il a tenu pendant des années, mais là, ce silence…
Je cours, hypnotisée par le souvenir. Quand j’étais arrivée, c’était trop tard, l’oiseau était parti. Et personne à blâmer, seulement moi. Le ver glacé se tortille dans mon ventre.

Avatar du membre
Gabhany
Messages : 1561
Enregistré le : 01 août 2018, 11:44
Contact :

Re: Plume à tisser - Atelier d'écriture

Message par Gabhany »

Recroquevillée dans un recoin sombre du placard obscur, les lèvres serrées pour contenir mes sanglots, je tends l’oreille. Un pas fait craquer le parquet du salon, puis un autre. Les battements de mon cœur accélèrent. Non, il faut que j’entende ! Et s’il vient jusqu’ici ! je plisse le visage aussi fort que je le peux, je me mords la lèvre. Ma bouche est sèche. La première marche de l’escalier grince. Pourvu qu’il ne vienne pas jusque là. Je ferme les yeux mais les rouvre aussitôt. Ne pas voir est encore pire. Je me roule encore plus en boule. Mes habits collent à ma peau moite. Je voudrais me cacher, disparaître dans les murs. Mon cœur bat si fort que j’en ai la nausée. Un pas, là, tout près ! je plaque mes mains sur ma bouche pour qu’IL ne m’entende pas crier. Ma gorge se déchire de sanglots contenus. Il est tout près, tellement près ! ma bouche se tord, des larmes brûlantes dévalent mes joues. Dans mes efforts pour rester silencieuse, je me griffe le visage.
Un rai de lumière illumine ma pénombre. Une main explore la pénombre. Elle passe et repasse au dessus de moi. je ne respire plus. Je ne suis qu’un long, long cri.
La main se referme sur mes cheveux. Je hurle de toutes mes forces.
— Qu’est-ce que tu fais là, toi ?

Avatar du membre
Nascana
Messages : 1392
Enregistré le : 07 janv. 2018, 07:28
Contact :

Re: Plume à tisser - Atelier d'écriture

Message par Nascana »

Geste fugace à la lisière de mon regard… Mon corps se redresse de lui-même, tendu. Je n’ose plus cligner des paupières. Leur présence ne fait plus aucun doute, c’est une certitude. Leurs mouvements désordonnés caressent le coin de mes yeux. Quasiment imperceptibles, leur vitesse pour atout principal, ils n’existent que pour tourmenter les esprits faibles.
Jambes en coton qui refusent de porter mon corps, je m’écroule sur le parquet autrefois vernis. Des bruits progressent autour de moi pour m’encercler. C’est presque comme ci des nués d’insectes se tapissaient dans l’ombre. Où est la lumière ?
Des claquements de désagréables atteignent mes oreilles. Dents qui s’entrechoquent, rappelant de sinistres craquements d’os. Ma mâchoire… Mes genoux… Cela vient de moi.
Gagner la sécurité à tout prix… Seul compte cet ordre dans mon cerveau.
Pousser sur ses pieds pour faire glisser son corps… Il faut que je quitte la pièce…
Malgré les tremblements, tout mon être se concentre sur cette tâche. Poils hérissés et chair de poule associée, me font comprendre que je lutte pour ma vie.
Dos qui s’écrase contre le bois ancien, alors que la douleur se loge dans mon corps, heureuse de trouver une demeure chaude et douillette. La porte est là ! Si proche et si loin à la fois… La seule chose à faire est de tendre la main pour actionner la poignée. Mes doigts gourds, bleuis de froid peinent à trouver une prise. Ce qui devrait être d’une facilité déconcertante se révèle une épreuve de force.
L’obscurité m’entoure, couvrant mes yeux de son voile lourd. Le bruit redouble tel un éclat de canon, blessant mes oreilles. Le froid polaire empêche tout mouvement de mon corps. Sans défense…
La porte s’ouvre…

Avatar du membre
Gabhany
Messages : 1561
Enregistré le : 01 août 2018, 11:44
Contact :

Re: Plume à tisser - Atelier d'écriture

Message par Gabhany »

Bonsoir les Plumes !

Le vote était serré, mais le thème de ce deuxième atelier d'écriture est donc :

Ecrire avec une phrase imposée
Et comme phrase je vous propose : "Allume la lumière !

La phrase peut être placée à n'importe quel endroit du texte, tant qu'elle y apparaît telle quelle. Vous pouvez employer le style narratif que vous voulez. Vous avez jusqu'au 1er octobre pour publier votre texte.

Bonne inspiration !

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité