Un autre regard sur les "verbes ternes" (ou les limites d’Antidote).

Avatar du membre
Lohiel
Messages : 239
Enregistré le : 06 nov. 2019, 22:13
Contact :

Re: Un autre regard sur les "verbes ternes" (ou les limites d’Antidote).

Message par Lohiel »

Coucou :rose:

Oui, @Litchie, les clichés hyper-usés, on fait toutes et tous un peu la même chose. On les élimine d'emblée ;)

En revanche, l'histoire de la maîtrise ou pas... non, en fait, je ne crois même pas que ça tienne à ça.
On voit des textes impeccables, tip-top syntaxe et orthographe, les phrases sont très bien construites... mais pourtant rien ne bouge, rien ne capte... et d'autres où à l'évidence, l'auteur est encore un peu léger sur la maîtrise de la langue, mais qui vibrent, qui vivent... qui accrochent tout de suite.

Là, on est vraiment dans le mystère de l'écriture, d'ailleurs. Peut-être en relation avec la peur de mal faire des premiers, mais sûrement pas seulement. C'est une espèce de qualité intime de l'auteur qui entre en jeu. Et malheureusement, ça, ça ne s'apprend pas...

Bisou :hug:
Lo :hibiscus:

Avatar du membre
Rachael
Modératrice
Messages : 2502
Enregistré le : 06 janv. 2018, 15:00
Contact :

Re: Un autre regard sur les "verbes ternes" (ou les limites d’Antidote).

Message par Rachael »

Lohiel a écrit : 01 déc. 2020, 16:01 On voit des textes impeccables, tip-top syntaxe et orthographe, les phrases sont très bien construites... mais pourtant rien ne bouge, rien ne capte... et d'autres où à l'évidence, l'auteur est encore un peu léger sur la maîtrise de la langue, mais qui vibrent, qui vivent... qui accrochent tout de suite.
Là, on est vraiment dans le mystère de l'écriture, d'ailleurs. Peut-être en relation avec la peur de mal faire des premiers, mais sûrement pas seulement. C'est une espèce de qualité intime de l'auteur qui entre en jeu. Et malheureusement, ça, ça ne s'apprend pas...
Hum... là on rentre dans un nouveau débat, tout aussi passionnant : le génie (ou plus modestement le talent) face au travail. De mon côté, je crois peu en l'inspiration ou la prédestination divines...
Certes, certaines plumes progresseront plus vite que d'autres, ou auront un bagage initial plus fourni, mais la "vibration" (j'aime bien cette idée) d'un texte, c'est quelque chose qui peut s'améliorer par le travail : en lisant, en écrivant, en réfléchissant sur ce qui fait un texte, en analysant d'autres textes (eh oui, les commentaires...), en échangeant sur ses textes (eh oui les commentaires, zut je me répète :laughing: ).
Je suis d'accord que c'est indépendant d'une belle syntaxe ou d'une bonne orthographe, et même de phrases bien construites, mais ce n'est pas pour cela que ça ne s'apprend pas.
Depuis que je suis sur PA, j'ai vu des plumes acquérir cette qualité, progresser dans leurs textes, dans le rythme, dans la vibration, dans l'immersion du lecteur, alors de mon côté (et c'est une opinion, pas une théorie :DD ), je crois que tout le monde peut écrire des textes vivants, vibrants, captivants.
Et sinon, ce serait un peu triste d'être sur un forum d'écriture... :'(

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité